•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Primaires démocrates : Sanders et Buttigieg partent en avance au New Hampshire

Pete Buttigieg et Bernie Sanders discutent lors d'une pause pendant un débat tenu en septembre 2019 à Houston, au Texas.

Pete Buttigieg et Bernie Sanders ont tous deux réclamé un recomptage en Iowa.

Photo : Reuters / Mike Blake

Radio-Canada

Bernie Sanders et Pete Buttigieg, les deux candidats sortis gagnants des caucus de l'Iowa, dont l'issue reste à déterminer, mènent dans les intentions de vote au New Hampshire. Cependant, à la veille de la primaire démocrate dans cet État, les attaques fusent.

À en croire les sondages, l'Iowa – aussi chaotiques ses caucus aient été – semble avoir donné un élan aux deux candidats qui ont obtenu le plus de délégués.

Il y a une semaine à peine, la moyenne des sondages réalisés au New Hampshire plaçait en tête le sénateur indépendant du Vermont Bernie Sanders, suivi de l'ex-vice-président Joe Biden puis de la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren.

Six jours après l'Iowa, le portrait a changé. Bernie Sanders demeure en tête et a même gagné des appuis. Mais son principal adversaire semble dorénavant l'ex-maire de South Bend, en Indiana, Pete Buttigieg. Selon la moyenne des sondages compilés par l'agrégateur RealClearPolitics, le premier recueille 28,7 % des intentions de vote, et le second, 21,3 %.

Derrière l'aîné et le cadet de la course – respectivement âgés de 78 et 38 ans – émerge désormais, avec 11,7 % des appuis, la sénatrice du Minnesota Amy Klobuchar, qui a connu un excellent débat vendredi. Elle a d'ailleurs déclaré avoir amassé 3 millions de dollars depuis le débat.

Elle devance de justesse sa collègue du Massachusetts et l'ex-vice-président sous Barack Obama, tous les deux à 11 %.

Pour obtenir des délégués, un candidat doit cependant obtenir 15 % des votes.

Amorçant la dernière étape avant le vote, les démocrates en lice dans cet État du nord-est des États-Unis tenaient, lundi, quelque 25 rassemblements.

Des partisans de Bernie Sanders réunis à Keene, au New Hampshire, portant des affiches disant «Bernie» et des lettres formant son prénom.

La veille du vote au New Hampshire, Bernie Sanders a entre autres tenu un rassemblement à Keene.

Photo : Reuters / Mike Segar

Par ailleurs, un sondage réalisé à l'échelle nationale par l'Université Quinnipiac place Bernie Sanders au premier rang, avec 25 % des intentions de vote, suivi de Joe Biden, qui glisse pour la première fois au deuxième rang avec 17 %, devant l'ex-maire de New York Michael Bloomberg, qui recueille 15 % des appuis.

Feu nourri de critiques

Au cours des derniers jours, les candidats démocrates ont multiplié les flèches en direction de leurs rivaux, dont Pete Buttigieg qui a été la cible de plusieurs d'entre eux.

Faisant campagne dimanche à Plymouth, Bernie Sanders, qui recueille des contributions records de petits donateurs, a reproché à son jeune rival de dépendre des dons des Américains les plus riches. Pete a recueilli les contributions de plus de 40 milliardaires pour sa campagne, a-t-il souligné, estimant que ceux-ci soutenaient le candidat parce qu'ils savaient qu'il ne s'en prendrait pas à l'élite entrepreneuriale.

Pete Buttigieg a de son côté suggéré que son adversaire était trop diviseur. Je respecte le sénateur Sanders, mais quand j'entends ce message voulant que vous soyez soit pour la révolution, soit pour le statu quo, c'est une vision du pays qui ne laisse pas de place à la plupart d'entre nous, a-t-il lancé lors d'un événement de campagne à Dover, accusant en outre son rival d'avoir des politiques trop coûteuses, par exemple en santé.

Joe Biden a pour sa part raillé l'inexpérience politique de M. Buttigieg, ex-maire d'une petite ville de 100 000 habitants. Lorsque le président Obama le lui a demandé, Joe Biden a contribué à faire adopter la loi sur les soins de santé à prix abordable. Et lorsque les visiteurs de parcs l'ont demandé à Pete Buttigieg, il a installé des lumières décoratives sous les ponts, donnant aux citoyens de South Bend des rivières illuminées de couleurs vives, peut-on par exemple entendre dans une publicité accompagnée de pièces musicales de circonstance.

Depuis des mois, Amy Klobuchar attaque elle aussi le plus jeune candidat sur ce thème. Revenant à la charge lors du débat de vendredi, elle s'en est notamment prise aux critiques qu'il formule à l'égard du Congrès. C'est facile de s'en prendre à Washington parce que c'est populaire. [...] Cela vous fait passer pour un nouveau venu sympa, mais je ne pense pas que ce soit ce que les gens veulent en ce moment. Nous avons un nouveau venu à la Maison-Blanche, et regardez où cela nous a menés. Je pense que le fait d'avoir de l'expérience est une bonne chose, a asséné la politicienne de 59 ans.

Bannière vers notre dossier sur les candidats démocrates à la présidentielle de 2020

Trump aussi au New Hampshire

Le président Donald Trump tiendra par ailleurs un rassemblement partisan lundi en soirée à Manchester. Je veux secouer un peu les [démocrates], a-t-il écrit sur Twitter en matinée.

Ils ont une affaire vraiment ennuyeuse en cours, a-t-il ajouté, rappelant que les résultats finaux de l'Iowa tardaient toujours.

Recomptages en vue en Iowa

Regroupés en fonction des candidats qu'ils soutiennent, des électeurs se tiennent debout

Des électeurs de l'Iowa, lors d'un caucus qui s'est tenu en banlieue de Des Moines

Photo : Radio-Canada / Raphaël Bouvier-Auclair

Alors que les regards se tournent vers le New Hampshire, Bernie Sanders et Pete Buttigieg ont tous les deux demandé un nouveau comptage dans des dizaines de lieux de vote en Iowa, une semaine après une élection chaudement disputée et un processus chaotique.

Le Parti démocrate de l'Iowa a annoncé que seuls deux candidats avaient formulé une telle requête avant la date limite, qui avait été repoussée à lundi midi, heure locale.

Les responsables de la campagne de Pete Buttigieg, qui a été déclaré gagnant par les instances locales de la formation dimanche, ont ainsi demandé un réexamen des résultats dans 66 lieux de vote.

Quant au personnel de la campagne de Bernie Sanders, il avait déjà indiqué ses intentions dimanche soir en demandant, après l'annonce des résultats, un recomptage dans 28 lieux de vote. Dans une lettre envoyée au président du Parti démocrate de l'Iowa, Troy Price, il invoque des erreurs et des incohérences qui auraient privé son candidat d'au minimum un délégué.

Une semaine après le fiasco électoral attribuable aux ratés d'une application téléphonique, le résultat reste donc encore en suspens.

Après avoir mis à jour les données de 55 lieux de vote, le Parti démocrate de l'Iowa a attribué dimanche 14 délégués nationaux à Pete Buttigieg, 12 à Bernie Sanders, 8 à la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren, 6 à Joe Biden et 1 à la sénatrice du Minnesota Amy Klobuchar.

En raison d'erreurs apparentes, plusieurs agences ou médias, dont l'Associated Press et le New York Times, se sont cependant abstenus de désigner un vainqueur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

International