•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Conflit de travail à l'horizon pour les cols bleus de Toronto dès le 27 février

L'hôtel de ville de Toronto, vu du sol à travers une structure en forme de cercle.

Le contrat entre la Ville et la section locale du syndicat, qui représente 5000 travailleurs extérieurs, a expiré le 31 décembre 2019.

Photo :  CBC / Evan Mitsui

Radio-Canada

Après quatre mois de négociations infructueuses, le syndicat des cols bleus et la Ville pourront déclencher une grève ou décréter un lock-out à la fin du mois.

Nous avons été incapables, malgré nos meilleurs efforts, d’en arriver à une entente qui est juste pour nos employés et abordable pour les payeurs de taxes, a affirmé Toronto dans un communiqué de presse.

La Ville indique avoir réussi à s’entendre avec la section 416 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)sur certains points, mais ajoute que les enjeux de sécurité d’emploi, les congés parentaux, les avantages sociaux et les salaires restent des points sur lesquels les deux parties ne s’entendent pas.

Le contrat entre la Ville et la section locale du syndicat, qui représente 5000 travailleurs, a expiré le 31 décembre 2019.

Ses membres travaillent dans des domaines tels que les services pour les animaux, les parcs et loisirs, l'eau, la gestion des déchets, les services paramédicaux et les services de logement communautaire.

Toronto affirme que les pourparlers se poursuivent avec la section 79 du SCFP, qui représente ses cols blancs. Le syndicat a fait la demande pour obtenir les services d’un agent de conciliation pour aider aux négociations le 6 février dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique municipale