•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Réforme des commissions scolaires : Maxime Pedneaud-Jobin en colère contre Québec

Le maire de Gatineau en point de presse.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, est en colère contre le gouvernement du Québec et sa nouvelle loi sur la gouvernance scolaire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le maire de Gatineau n’a pas caché sa colère à l’égard du gouvernement du Québec, lundi. Maxime Pedneaud-Jobin lui reproche d'imposer de nouvelles dépenses aux municipalités en raison d'une clause dans sa nouvelle loi sur l'organisation et la gouvernance scolaires.

L’article 114 de la Loi modifiant principalement la Loi sur l’instruction publique relativement à l’organisation et à la gouvernance scolaires, adoptée sous le bâillon samedi, donne le droit aux nouveaux centres de services scolaires d’exiger qu'une municipalité leur cède un immeuble, et ce, gratuitement, à des fins de construction ou d'agrandissement d'une école ou d'un centre.

M. Pedneaud-Jobin craint donc de voir des fonctionnaires de Québec forcer les villes à devoir payer des millions de dollars à l'issue de décisions qu’ils vont prendre unilatéralement.

C’est manquer de respect pour les villes, c’est manquer très certainement de respect pour les contribuables fonciers, parce que là, c’est nous qui allons augmenter les taxes pour payer pour les écoles de Québec, a affirmé le maire Pedneaud-Jobin lors d’un point de presse.

La manière de travailler n’a pas de sens; financièrement, ça n’a pas de sens, et au niveau de la gouvernance, ça n’a pas de sens. Ce n’est pas comme si on réglait un problème, je pense qu’on est en train de complexifier une situation.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

M. Pedneaud-Jobin a déploré la façon dont l'amendement au projet de loi a été adopté, dans la nuit de vendredi à samedi, sans avoir fait l'objet d'une discussion avec les municipalités.

Où ça arrête, ça? Est-ce qu'on va payer le terrain du nouvel hôpital qu'ils veulent construire?, s'est demandé le premier magistrat, en faisant allusion au projet de nouvel hôpital en Outaouais. D’après moi, il n'y a pas de logique avec ça, à part de faire des transferts à un ordre de gouvernement qui est moins riche que Québec.

Le maire croit que cette décision risque de détériorer la relation entre Québec et les municipalités. M. Pedneaud-Jobin espère être en mesure d'en savoir un peu plus sur les enjeux liés à l’adoption de la nouvelle loi avant la prochaine rencontre du caucus des maires des grandes villes du Québec, qui aura lieu jeudi à Montréal.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale