•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un évêque saskatchewanais recommande le film Les deux papes

Un homme en soutane qui lève les bras dans les airs.

Anthony Hopkins dans le film « Two Popes », réalisé par Fernando Meirelles.

Photo : NETFLIX

Radio-Canada

Appelé à commenter le film Les deux papes, l'évêque du diocèse catholique de Prince Albert, Mgr Albert Thévenot, affirme qu’il s’agit d’une œuvre réussie.

Réalisé par Fernando Meirelles, le film Les deux papes est actuellement diffusé sur Netflix. Il met en scène Benoît XVI (Anthony Hopkins) et François (Jonathan Pryce), deux hommes qui tissent une amitié malgré leurs différences. Leur relation évolue au même moment où l’Église catholique est plongée dans une série de scandales.

Mgr Thévenot, souriant, est photographié dans son bureau.

L'évêque de Prince Albert, Mgr Albert Thévenot.

Photo : Pascale Bouchard/ICI Radio-Canada

Pour Mgr Albert Thévenot, le réalisme du film est frappant, mais il rappelle une chose : « C’est un film d’Hollywood, pas un documentaire! »

C’est tout de même très bien fait [...] On en arrive à une conclusion qui semble être la réalité.

Mgr Albert Thévenot, évêque du diocèse catholique de Prince Albert

Bien qu’il s’agisse avant tout d’un portrait des deux papes, les scandales qui secouent l’Église, comme les abus sexuels sur mineurs, sont abordés dans le film. Les enjeux sont « bien présentés », particulièrement le célibat des prêtres, note Mgr Thévenot.

« On voit les deux côtés du célibat, c’est-à-dire comment il est une condition pour servir, mais aussi comment on remet ça en question, aujourd’hui, pour voir une autre façon de servir en étant un homme marié », dit-il.

Trouver un terrain d’entente

L’évêque a aussi apprécié l’essence du film, qui est de construire des ponts. « On voit comment deux hommes à l’opposé l’un de l’autre arrivent à s’entendre et même à s’appuyer dans leurs expériences de vie », note-t-il.

Même si les deux personnages sont résolument différents, le film prouve que les réconciliations sont possibles. Ce message transcende l’Église, selon Mgr Thévenot.

La discussion est très intéressante. Ce que ça dit : malgré notre opinion sur différentes choses, on peut apprendre à s’entendre avec l’autre et à respecter l’autre dans ses opinions et ses différences.

Mgr Albert Thévenot, évêque du diocèse catholique de Prince Albert

Recommanderait-il le film à ses fidèles? « Absolument! », répond-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Cinéma