•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec bonifie son aide pour les proches aidants en Haute-Yamaska

Des initiatives pour sauver les caribous suscitent la controverse

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Maison soutien aux aidants de Granby reçoit de l’aide supplémentaire de Québec. Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) offre 2,7 millions de dollars sur trois ans à l’organisme, ce qui devrait permettre à 40 aidants naturels supplémentaires d’avoir accès à des services de répit.

L’organisme dessert la population de la Haute-Yamaska. Déjà 250 aidants bénéficient de ses services, que ce soit à domicile ou à même ses locaux.

Un répit qui peut prendre différentes formes : à la maison, pour une courte ou longue durée, à travers de la formation ou encore du soutien psychosocial.

L’aide de Québec, de l'ordre de 900 000 dollars par année pendant trois ans, va permettre d’embaucher 10 accompagnateurs, ce qui portera leur nombre à 30.

L'extérieur de la bâtisse en plein hiver

La Maison soutien aux aidants de Granby.

Photo : Capture d'écran | Radio-Canada

Ça représente 8500 heures de répit à domicile pour 22 personnes de plus par année. Ça représente également 12 clients de plus pour notre répit longue durée, qui est du répit de 24 à 72 heures et c’est aussi cinq clients de plus par semaine pour notre répit de groupe dans nos locaux, explique Marie-Pier Hébert, directrice générale de la Maison soutien aux aidants.

Elle mentionne également que ces ajouts sont devenus nécessaires, comme l’organisme doit dorénavant composer avec une liste d’attente.

Un enjeu devenu une priorité pour la CAQ qui doit déposer cette année sa politique nationale pour les proches aidants, la première au pays selon Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants.

Maisons des aînés : 228 places en Estrie

L’une des promesses électorales de François Legault en 2018 a été la construction de 30 maisons des aînés et pavillons alternatifs. Ces établissements devraient accueillir 2600 personnes d’ici 2022.

Lundi, la ministre Blais, accompagnée par le ministre et député de Granby François Bonnardel, ont profité de leur passage dans la région pour annoncer que de ce nombre, 228 places seront destinées à l’Estrie.

On annonce 228 places, dont 156 en maison des aînés et 72 en maison alternative, c’est-à-dire pour les personnes qui ont 65 ans et moins et qui se retrouvent généralement dans les CHSLD avec des gens en lourde perte d'autonomie. Ce n’est pas leur place et on veut leur en offrir une beaucoup plus adaptée, réitère la ministre des Aînés et des Proches aidants.

D’après Marguerite Blais, la construction de ces maisons devrait débuter à la fin de l’été 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !