•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 50 opposants au projet Coastal GasLink arrêtés dans le Grand Vancouver

Des manifestants occupent un port de Vancouver.

34 manifestants ont été arrêtés à Vancouver et 14 à Delta, selon les autorités.

Photo : Radio-Canada / Gian-Paolo Mendoza

Radio-Canada

La police de Vancouver a arrêté 48 opposants au projet de pipeline Coastal GasLink lundi matin aux ports de Vancouver et de Delta, après leur refus de se plier à une injonction réclamant qu'il cessent d'en bloquer l'accès.

Selon l’injonction du tribunal demandée par l’autorité portuaire du Grand Vancouver, les manifestants doivent quitter les quatre ports de Vancouver et de Delta, qu’ils occupent depuis samedi en soutien à des chefs héréditaires Wet'suwet'en, opposés à la construction du gazoduc sur leurs terres ancestrales.

Des manifestants occupent un port de Vancouver.

Des manifestants occupent un port de Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Gian-Paolo Mendoza

Leur combat a déclenché un mouvement de protestation qui s'étend des marches de l’Assemblée législative de la province, à Victoria, aux chemins de fer de l'est du pays.

Des chemins de fers bloqués dans le nord de la province

À New Hazelton, à l'ouest de Smithers, dans le nord de la province, des manifestants bloquent des voies ferrées.

Le barrage empêche les trains de desservir le port de Prince Rupert, selon le vice-président exécutif et chef des services juridiques du Canadien National (CN), Sean Finn.

Nous reconnaissons le droit de manifester de nos partenaires des Premières Nations, mais nous pensons que l'occupation de la voie principale n'est pas une chose à faire, affirme M. Finn.

Des opposants au pipeline bâtissent un campement.

Les manifestations le long de la route forestière enneigée sont au cœur du territoire des Wet'suwet'en.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

La société envisage de recourir à des moyens légaux afin de s'assurer que le service reprendra rapidement, indique-t-il.

Depuis l’échec des pourparlers entre le gouvernement de la Colombie-Britannique et les chefs héréditaires de Wet'suwet'en, 15 personnes ont été arrêtées le long du tracé du projet gazier, dont 6 ont été relâchées sans accusation.

La Gendarmerie royale du Canada applique une injonction de la Cour suprême de la province qui interdit aux opposants au gazoduc Coastal GasLink d'entraver l'accès au chantier.

Avec les informations d'Yvette Brend

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie pétrolière