•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La ligne exo 4 Candiac pourrait être perturbée par des manifestants lundi

Le chef héréditaire Ronnie West, au centre, en compagnie d'autres manifestants lors d'une marche de solidarité envers la Nation Wet'suwet'en, à Smithers, en C.-B.

Un peu partout au pays, comme ici, en Colombie-Britannique, des groupes issus des Premières Nations manifestent contre un projet de gazoduc devant passer un territoire autochtone, y compris en bloquant des voies de chemin de fer.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dick

La Presse canadienne

Le service de train de banlieue sur la ligne exo 4 Candiac pourrait être perturbé lundi, et même interrompu pour une durée indéterminée, a mis en garde exo, dimanche.

Selon l'entreprise qui exploite le réseau des trains de banlieue de la région métropolitaine de Montréal, c'est la présence de manifestants aux abords de la voie ferrée du Canadian Pacifique (CP) qui pourrait nuire au service.

Exo prévient sa clientèle que la décision de maintenir la voie ouverte sera prise par son propriétaire, le CP.

En cas de fermeture, exo dit travailler actuellement à l'élaboration de solutions alternatives pour les utilisateurs de la ligne. Si le service de train s'en trouve perturbé lundi matin, une trentaine d'autobus feront la navette entre les gares pour déplacer la clientèle au centre-ville, a-t-on indiqué.

Des manifestants ont bloqué dimanche deux des principales voies de VIA Rail afin de protester contre un projet de gazoduc en Colombie-Britannique. Selon l'entreprise, 18 de ses trains ont dû être annulés, affectant le service de Montréal à Toronto ainsi que de Toronto à Ottawa, et ce dans les deux directions.

La circulation ferroviaire a aussi été perturbée sur une voie du CN près de Belleville, en Ontario. La compagnie dit avoir obtenu une injonction visant à faire évacuer ces manifestants.

Ces protestataires veulent démontrer leur solidarité avec les opposants au projet de gazoduc de la Coastal GasLink qui traverserait le territoire de la Première Nation Wet'suwet'en.

La GRC a procédé à plusieurs arrestations liées au non-respect d'une injonction de la Cour suprême de la Colombie-Britannique pour protéger le chantier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Transport en commun

Société