•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Levée de la quarantaine pour le personnel médical militaire qui a rapatrié les Canadiens

Une personne porte un masque de protection en ouvrant la porte avant que les passagers ne descendent d'un avion transportant des Canadiens de la province de Wuhan en Chine, après son arrivée à la base des Forces canadiennes à Trenton, en Ontario, le vendredi 7 février 2020.

Les Canadiens et les membres de leurs familles qui ont été rapatriés à Trenton, en Ontario, resteront en quarantaine pendant 14 jours, correspondant à la période d'incubation du nCoV-2019.

Photo : La Presse canadienne / Lars Hagberg

Radio-Canada

La quarantaine est levée pour les membres du personnel médical des Forces armées canadiennes qui ont accompagné les voyageurs rapatriés de Chine pour fuir l'épidémie de coronavirus.

J'ai déterminé qu'ils ne représentent aucun danger grave pour la santé publique et que, par conséquent, le maintien de leur quarantaine n'est pas nécessaire, a déclaré dimanche l'administratrice en chef de la santé publique du Canada.

Dans un communiqué, Dre Theresa Tam explique qu’elle détient le pouvoir discrétionnaire de déterminer, au cas par cas, si la quarantaine peut être écourtée en fonction de l'évaluation du risque pour la santé publique.

Elle justifie la levée de la quarantaine par le fait que les membres du personnel médical des Forces armées n’ont pas passé de temps au foyer de l’épidémie et qu’ils ont suivi les procédures de prévention et de contrôle des infections en utilisant notamment l’équipement de protection individuelle requis.

Ils n'ont pas eu de contact sans protection avec des passagers ou des personnes susceptibles d'avoir contracté le virus.

DreTheresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada

Tous les passagers étaient asymptomatiques pendant le vol et, jusqu'à présent, aucun des Canadiens rapatriés et des membres de leurs familles n'ont présenté de symptômes du nCoV-2019, a par ailleurs souligné Dre Theresa Tam.

Quant à eux, les voyageurs qui ont été rapatriés à la base militaire de Trenton, en Ontario, doivent rester en quarantaine pendant 14 jours, une durée qui correspond à la période d'incubation du nCoV-2019, pour demeurer en observation et pour réduire les risques de propagation du virus.

François-Philippe Champagne debout, de profil, parle dans un micro.

Le ministre des Affaires étrangères François-Philippe Champagne a fait le point sur la situation des Canadiens en attente d'être rapatriés de Chine.

Photo : Radio-Canada / Philippe-Vincent Foisy

Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a par ailleurs déclaré dimanche que le deuxième avion affrété par le Canada pour rapatrier les Canadiens qui sont toujours coincés dans la région de Wuhan, en Chine, vient de quitter la base de Trenton.

Il devrait arriver le 10 février et revenir au pays le  11, a précisé le ministre, ajoutant que les deux tiers des Canadiens qui étaient pris à Wuhan ont déjà été rapatriés.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !