•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux étudiants de l'UQAT remportent un prix pour leur projet de documentaire

Portrait de Solène Anson et Vincent Bélanger qui regardent la caméra avec assurance

Solène Anson et Vincent Bélanger, finissants en Création et Nouveaux Médias à l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, gagnant du concours Polidoc 2019-2020

Photo : Courtoisie : Solène Anson

Radio-Canada

Deux étudiants de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue ont remporté le prix Polidoc 2019-2020, remis par le Centre pour l'étude de la citoyenneté démocratique.

Le prix offre un soutien au meilleur projet de court métrage documentaire produit par des étudiants du cégep ou du premier cycle universitaire.

Tous deux finissants au baccalauréat en création numérique de l'UQAT, Solène Anson et Vincent Bélanger ont remporté les grands honneurs.

Le documentaire portera sur la pénurie de main-d'oeuvre et l'immigration au Québec. On y verra des immigrants venus d'Algérie, du Cameroun ou de la France, dont plusieurs sont maintenant installés en Abitibi-Témiscamingue.

Une jeune femem sourit assise près d,une fenêtre

Lily Mokhtari, Algérienne d’origine installée au Québec (Montréal) depuis 4 ans.

Photo : Courtoisie : Solène Anson

« On s'est immergé un peu dans ce qu'est pour eux le Québec, comment ils voient certains événements, par exemple la loi 21, ou encore certains problèmes sociaux, sur les réseaux sociaux, avec le racisme. Mais aussi ce qu'ils veulent du Québec, qu'est-ce qu'ils voient, comment ils perçoivent ça. J'ai trouvé ça important de le mettre en avant», indique la réalisatrice, Solène Anson.

Grâce à ce prix, les étudiants pourront poursuivre le développement du projet. «Présentement, le projet est encore en production, il reste des journées de tournage. Il va y avoir des professionnels qui vont nous accompagner dans notre démarche, ça faisait partie du prix», indique Vincent Bélanger, directeur de la photographie.

Un médecin se tient debout avec un stéthoscope au cou dans un son cabinet.

Juan Pablo Bedoya Mejia, Colombien d’origine installé au Québec (Rouyn-Noranda) depuis 16 ans.

Photo : Courtoisie : Solène Anson

Leur film Derrière les frontières sera présenté lors de la Semaine de la Démocratie, qui aura lieu en septembre prochain à Montréal. Les deux étudiants aimeraient bien qu'il puisse ensuite être présenté dans les salles de la région.

- Avec les informations de Lise Millette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !