•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Concert historique à Moncton offert par 1755 et l’Orchestre des jeunes du N.-B.

Le légendaire groupe 1755 a offert une prestation endiablée.

Le légendaire groupe 1755 a offert une prestation endiablée, samedi soir à Moncton, en compagnie des 80 musiciens de l’Orchestre des jeunes du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Hughes

Radio-Canada

Le légendaire groupe 1755 a offert une prestation endiablée, samedi soir à Moncton, en compagnie des 80 musiciens de l’Orchestre des jeunes du Nouveau-Brunswick.

La salle était comble et la scène aussi : pour la première fois de son histoire, le groupe 1755 offrait hier soir une soirée en compagnie de 80 adolescents musiciens.

« Wow! Ç’a passé vite. J’ai vraiment trouvé que ç’a passé vite. Mais j’ai tellement aimé entendre les jeunes jouer. Parce que nous autres, ça fait quoi, 43 ans qu’on joue les mêmes tounes », disait avec un sourire Kenneth Saulnier à sa sortie du spectacle.

Roland Gauvin et Kenneth Saulnier à la sortie du spectacle.

Roland Gauvin et Kenneth Saulnier à la sortie du spectacle.

Photo : Radio-Canada

Roland Gauvin raconte que l’organisation du spectacle a été « toute une expérience en soi » pour le groupe de musique.

« Les deux semaines avant le spectacle, souvent les gens se demandaient comment on allait faire ça, pareil comme si que notre musique était tellement bizarre que ça ne pouvait pas se monter avec un orchestre », se remémore-t-il.

Tous les musiciens sur scène.

Ce sont 80 jeunes musiciens qui ont accompagné le groupe 1755 lors de la soirée.

Photo : Radio-Canada

Pourtant, malgré une formule bien différente, les spectateurs disent avoir adoré leur soirée.

Pour Nicole Renaud et Jean-Claude Lavoie, l’événement valait bien leurs déplacements depuis Montréal.

« Je suis Acadienne, mais je reste à Montréal avec mon Québécois préféré. Mais mon coeur, une grosse partie de mon coeur, reste ici », souligne Mme Renaud sous un grand sourire.

Nicole Renaud et Jean-Claude Lavoie.

Pour le couple, voyager en Acadie à la recherche de spectacles est devenu une tradition chérie avec les années.

Photo : Radio-Canada

Pour le couple, voyager en Acadie à la recherche de spectacles est devenu une tradition chérie avec les années.

« Même dans les congrès quand on vient l’été, on va voir 1755, mais pas juste 1755, on va souvent dans des congrès et surtout à Shediac, parce que ma femme vient de Shediac », explique Jean-Claude Lavoie.

La musique à travers les générations

Pour Diane et Réginald Hébert, qui connaissent 1755 depuis leurs débuts, la soirée était vraiment spéciale. Ils ont trouvé « fantastique » de voir leurs idoles « jouer leurs morceaux en compagnie de la jeunesse. »

Le groupe légendaire 1755 était accompagné des musiciens de l'Orchestre des jeunes du Nouveau-Brunswick.

Le groupe légendaire 1755 était accompagné des musiciens de l'Orchestre des jeunes du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

« Les jeunes, tu les regardes et ils sont vraiment bons. Quand 1755 a commencé, t’as vu [...] leurs yeux s’illuminer », se souvient Mme Hébert.

Les membres du groupe 1755 étaient déjà bien connus de plusieurs jeunes musiciens, mais d’autres ont eu la chance de les découvrir grâce à cet événement. Samedi soir, ils étaient des dizaines à arborer fièrement un chandail du groupe durant la prestation.

Un jeune percussionniste arbore fièrement son chandail du groupe pendant le spectacle.

Le groupe 1755 était bien connu de plusieurs jeunes musiciens de l'Orchestre.

Photo : Radio-Canada

« Durant les semaines qui ont précédé le spectacle, j’ai eu l’occasion de parler avec les professeurs qui disaient que les jeunes étaient tous excités, car ils nous connaissent. Mais il y en a d’autres qui ne nous connaissaient pas et qui découvrent notre musique », raconte Roland Gauvin.

C’est comme si l’orchestre avait joué avec nous autres depuis des années, c’était spécial.

Pierre Robichaud, membre de 1755

Pour le jeune joueur de flûte Charles Gagné, le concert est un peu un rêve devenu réalité.

« C’est un groupe que j’ai connu principalement dans mon cours de français. Mon professeur est un fanatique de 1755 », se souvient le jeune homme.

« C’était incroyable, vraiment. C’est un événement que je n’aurais jamais pu croire qui se réaliserait un jour. »

Et il n’est pas le seul à se sentir ainsi.

Roland Gauvin et Kenneth Saulnier avec l'un des jeunes.

Les membres du groupe 1755 étaient déjà bien connus de plusieurs jeunes musiciens, mais d’autres ont eu la chance de les découvrir grâce à cet événement.

Photo : Radio-Canada

Après le spectacle, on pouvait facilement percevoir l’intimité qui s’était développée ces dernières semaines entre les jeunes et les membres du groupe 1755, sous les rires et les accolades qui ont clôt la soirée. 

Avec les renseignements de Jean-Philippe Hughes

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Musique