•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chauffeur de la surfaceuse de Mont-Bélu toujours à l'hôpital

Une dameuse est coincée dans un boisé.

Le véhicule d'entretien a été lourdement endommagé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Mis à jour le 

Le chauffeur de la surfaceuse du Mont-Bélu impliqué dans un accident dimanche, qui avait été plongé dans un coma artificiel, est désormais conscient, a annoncé la direction lundi midi sur la page Facebook de la station de ski.

L'homme avait été plongé dans un coma artificiel pour le soigner contre l'hypothermie après avoir passé plusieurs heures coincé au froid dans la cabine de la dameuse.

Il est toujours au CIUSSS, entouré de sa famille et on ne craint pas pour sa vie. Il est conscient, n’a pas de fracture et il demeure hospitalisé pour recevoir tous les soins nécessaires à sa condition, a-t-il été écrit sur la page Facebook du centre municipal.

Le cauchemar de l’homme a commencé vers 3 h dimanche quand la surfaceuse qu’il conduisait s’est renversée dans un boisé en marge de la piste numéro 8, la Mont-Mars, de calibre difficile.

Comme un arbre avait fracassé l’habitacle du véhicule, le chauffeur, malgré son expérience, s’est retrouvé prisonnier dans la cabine de la dameuse. Il a été incapable d'atteindre son téléphone cellulaire pour appeler les secours et ce sont les premiers employés en poste dimanche matin qui l'ont trouvé lors de leur arrivée au travail.

Notre employé avait en sa possession un téléphone cellulaire, mais l’accident l’a malheureusement rendu hors de portée. Il a pu contacter le personnel de la station par onde radio (walkie-talkie) à leur arrivée sur place tôt hier matin. C’est à ce moment que les manœuvres de sauvetage ont pu débuter, est-il écrit aussi sur la page Facebook du Mont-Bélu.

Des manoeuvres de stabilisation et de désincarcération ont été entreprises par les premiers répondants pour lui venir en aide. L'accident étant survenu au début de son quart de travail, l'employé portait encore son manteau, ce qui l'a tout de même un peu protégé du froid.

Au total, environ 50 personnes, dont des policiers, des pompiers et même un bûcheron professionnel, ont contribué de près ou de loin aux opérations de sauvetage.

Le directeur du Centre de ski Mont-Bélu, Frédéric Perron, a soutenu que c’était un bon travail de toute l’équipe.

Le chauffeur a été secouru en fin d’avant-midi, dimanche. Il s'en tire sans fracture, mais il a eu des engelures aux orteils et aux chevilles.

L’équipe du Mont-Bélu est profondément attristée par cet accident, a déclaré la direction au nom des employés et des membres du conseil d’administration de la station. Pour l’instant, toutes nos énergies sont concentrées au sauvetage de notre collègue. Nous espérons qu’il se remettra rapidement de cet accident.

Extrait du communiqué de presse de Mont-Bélu

La suite des choses

La Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) se penchera sur cet accident.

Le Centre de ski Mont-Bélu a temporairement été fermé.

M. Perron a indiqué que son équipe va essayer de le rouvrir le plus rapidement possible malgré cette mésaventure.

Les méthodes de travail seront également modifiées pour que l'employé d'entretien ne soit dorénavant plus seul à la station. On va élaborer un bon processus, assure M. Perron.

Entre-temps, de l'aide psychologique sera offerte aux employés de la station de ski.

D'après le reportage de Flavie Villeneuve

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Accidents et catastrophes