•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil multiculturel du N.-B. réclame de meilleurs accès aux logements

Alex LeBlanc

Alex LeBlanc, directeur général du Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Radio-Canada

La province du Nouveau-Brunswick se fixe un objectif ambitieux pour attirer des milliers d'immigrants d'ici 2027.

Selon le Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick, les nouveaux objectifs du gouvernement provincial en matière d'immigration reposent sur la création de dizaines de milliers de nouveaux logements abordables.

Le premier ministre Blaine Higgs a annoncé dans son récent discours sur l'état de la province qu'il veut attirer 10 000 immigrants par an dans la province d'ici 2027.

« Lorsque de nouveaux arrivants arrivent, s'ils ne peuvent pas trouver de maison, c'est un arrêt complet pour eux, en termes de faire du Nouveau-Brunswick ou de Fredericton au moins, leur maison », déclare Alex LeBlanc, directeur général du Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick.

Alex LeBlanc interviewé dans une petite salle. Plusieurs personnes discutent en petits groupes derrière lui.

Le Nouveau-Brunswick doit mieux appuyer les immigrants qu'il accueille, recommande le directeur du Conseil multiculturel, Alex LeBlanc.

Photo : CBC/Joe McDonald

Nous avons besoin d'une stratégie de logement

Alex LeBlanc, directeur général du Conseil multiculturel du Nouveau-Brunswick.

M. LeBlanc soutient que le ministre du Travail, Trevor Holder, reconnaît que la pénurie de logements est un problème pour les nouveaux arrivants.

« Ils reconnaissent que nous avons besoin d'une stratégie de logement », a déclaré M. LeBlanc.

Le printemps dernier, la ministre du Développement social Dorothy Shephard a déclaré que 151 nouvelles unités de logement subventionnées seront créées d'ici 2022.

Dorothy Shephard.

Dorothy Shephard, ministre du Développement social.

Photo : Radio-Canada / CBC / Brian Chisholm

Selon la stratégie de logement du Nouveau-Brunswick, la province vise à construire 1 200 unités subventionnées.

Toutefois, si la province veut faire venir 10 000 immigrants par an, M. LeBlanc croit qu'il faut une stratégie de logement pour au moins 24 000 nouvelles unités.

« Nous devons déterminer quel est l'objectif en matière de logement et ensuite mobiliser les promoteurs », dit-il.

La province intervient

La semaine dernière, M. Holder a dirigé une réunion avec les parties prenantes afin d'identifier certains les problèmes de logement au Nouveau-Brunswick.

« Le logement sûr et abordable est une question qui touche les Néo-Brunswickois et les nouveaux arrivants », a déclaré Leigh Watson, porte-parole du ministère.

un travailleur de la construction est au travail dans ce qui doit devenir un bâtiment.

Le printemps dernier, la ministre du Développement social Dorothy Shephard a déclaré que 151 nouvelles unités de logement subventionnées seront créées d'ici 2022.

Photo : The Associated Press / Rich Pedroncelli

Dans une déclaration envoyée par courriel à CBC News, M. Watson a indiqué que le ministère continuera à encourager les discussions. Pendant ce temps, le ministère du Développement social travaille avec le gouvernement fédéral sur des solutions de logement pour les personnes à faible revenu.

« Un effort collectif est nécessaire de la part des gouvernements fédéraux et provinciaux, des municipalités, des institutions postsecondaires, de l'industrie de la construction, des organisations syndicales et des groupes d'intervenants afin de relever ce défi », a déclaré M. Watson.

Bien que M. LeBlanc admette qu'il s'agit d'un investissement pour la province, il a déclaré que les logements contribueront également à la croissance économique du Nouveau-Brunswick, notamment par la création d'emplois, l'ajout à l'assiette fiscale et la croissance du système scolaire du Nouveau-Brunswick.

« Nous avons besoin de logements abordables pour tous. Tous les Néo-Brunswickois, ainsi que les nouveaux arrivants », insiste Leigh Watson.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Immigration