•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justine Dufour-Lapointe et Mikaël Kingsbury sacrés en parallèle à Deer Valley

Il s'agit d'une première victoire cette saison pour Dufour-Lapointe et d'une cinquième pour Kingsbury.

Justine Dufour-Lapointe se tient debout, ses skis dans une main et ses bâtons dans l'autre.

Justine Dufour-Lapointe a remporté sa première médaille d'or de la saison.

Photo : The Associated Press / Jeff Swinger

Radio-Canada

La longue piste de Deer Valley a la réputation d'être exigeante, mais ça n'a pas empêché Mikaël Kingsbury et Justine Dufour-Lapointe de remporter les grands honneurs, samedi soir, lors de l'épreuve des bosses en parallèle de la Coupe du monde de ski acrobatique.

Après avoir eu le meilleur sur la Kazakhe Yuliya Galysheva en quarts de finale, Dufour-Lapointe s'est retrouvée seule en demi-finales contre trois Américaines.

La Québécoise a tout juste battu Tess Johnson avant de connaître une descente du tonnerre contre Hannah Soar, en finale.

Il s'agissait d'une première victoire cette saison pour Dufour-Lapointe, mais un troisième podium d'affilée pour la skieuse de 25 ans, après une 3e place en solo à Deer Valley et une autre à Calgary.

C'est de loin une de mes plus belles victoires depuis longtemps. Je suis très fière de moi. Ce soir, ce n'était pas qu'une simple victoire, ça me montre que j'ai encore cette qualité de ski. Je suis restée concentrée pendant toute la journée. En demi-finales, contre les Américaines, c'était l'occasion de montrer que j'ai cette force de caractère. C'est bien de se sentir en forme et forte tant physiquement que mentalement.

Justine Dufour-Lapointe

Dufour-Lapointe n'était pas grimpée sur la première marche du podium depuis le 20 janvier 2018, au Mont-Tremblant, et elle n'avait pas triomphé à Deer Valley depuis le 6 février 2016.

« Il n'y a pas une plus belle victoire que de gagner en parallèle à Deer Valley », a affirmé Dufour-Lapointe.

« C'est une longue piste qui est très exigeante et difficile. Ce sont également de longues journées parce que nous faisons 10 descentes en parallèle alors que nous avons l'habitude d'en faire moins en solo. Parfois, l'énergie nous manque. »

L'énergie était toutefois au rendez-vous en finale, au cours de laquelle la Québécoise estime avoir réalisé sa meilleure descente de la soirée. Cette victoire a permis à Dufour-Lapointe de doubler Galysheva et l'Australienne Jakara Anthony au 2e rang du classement général.

Cinquième victoire pour Kingsbury

Kingsbury a eu un parcours un peu moins ardu pour atteindre les demi-finales. Il s'est défait de l'Australien Brodie Summers lors de la ronde des 16 et du Suédois Oskar Elofsson en quarts de finale.

L'athlète de Deux-Montagnes a battu le Suédois Walter Wallberg en demi-finales pour prendre rendez-vous avec le Français Benjamin Cavet lors de la descente ultime. Cherchant à maintenir le rythme imposé par Kingsbury, Cavet a éprouvé des difficultés à la sortie de son premier saut et il n'a pas terminé la course.

Kingsbury a signé une cinquième victoire en sept épreuves cette saison et il est resté invaincu en deux épreuves de bosses en parallèle en 2019-2020. Le Québécois a accentué son avance au 1er rang du classement général, 145 points devant le Japonais Ikuma Horishima, qui a pris le 4e échelon samedi.

Les skieurs pourront maintenant profiter de deux semaines de repos avant de reprendre l'action à Tazawako, au Japon, les 22 et 23 février.

Ça va faire du bien de rentrer à la maison et de recharger les batteries ainsi que de faire le plein d'amour, a conclu Dufour-Lapointe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ski acrobatique

Sports