•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestations de la FRAPRU pour dénoncer le manque de logements sociaux

des manifestants

Des manifestants du FRAPRU étaient vendredi mati devant les bureaux du ministre Jean Boulet à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Le FRAPRU, ce regroupement dont la mission est de promouvoir les droits sociaux, a manifesté vendredi matin devant les bureaux des ministres Jean Boulet et Sonia Lebel et devant l'Assemblée nationale l’après-midi. L'organisme demande la création de 50 000 nouveaux logements sociaux au Québec afin d'aider à la pénurie qui sévit présentement.

Les manifestants veulent que le gouvernement accorde une place importante aux logements sociaux dans le prochain budget.

Les femmes âgées de 65 ans et plus sont particulièrement touchées par les problèmes de logements, comme les autres retraités, c'est une région où il y a beaucoup de locataires qui sont finalement plus âgés, déclare Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU.

Et c'est particulièrement dramatique pour les femmes victimes de violence conjugale, qui doivent souvent retourner vers un conjoint violent parce qu'elles ne trouvent pas de logement qu'elles sont capables de payer, poursuit-elle.

La Mauricie, une région qui a ses difficultés

Les familles aussi seraient nombreuses à ne pas trouver d'endroit où rester, car les prix ont grimpé. Alors que le revenu médian des ménages locataires du Québec est d'environ 37 000 $, celui de la Mauricie est près de 7000 $ de moins.

On est à 2,3 % de taux d'inoccupation des logements à Trois-Rivières, on a aussi beaucoup de problématiques au niveau du parc locatif à Trois-Rivières, on a beaucoup de logements qui sont désuets, qui ne sont pas entretenus adéquatement, et on a beaucoup de gens à Trois-Rivières qui vivent dans des situations qui ne sont vraiment pas décentes explique Carol-Ann Côté, coordinatrice du Comité logement Trois-Rivières.

des manifestants

Le FRAPRU demande la création de 50 000 nouveaux logements sociaux au Québec.

Photo : Radio-Canada

Réaction de Jean Boulet

De son côté, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet affirme que des démarches sont en cours. Je suis extrêmement préoccupé par l'offre de logements sociaux et abordables au Québec, particulièrement à Trois-Rivières et en Mauricie.

Notre objectif, c'est de le faire monter de 40 000 à 56 000

Une citation de :Jean Boulet, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale à propos du nombre de logements sociaux.

Le FRAPRU espère maintenant qu'une place importante sera accordée à la création de logements sociaux dans le prochain budget du gouvernement qui sera déposé le 10 mars prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !