•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parti conservateur : John Baird pourrait se lancer dans la course

L'ancien premier ministre Stephen Harper et son ministre des Affaires étrangères de l'époque, John Baird.

L'ancien premier ministre Stephen Harper et son ministre des Affaires étrangères de l'époque, John Baird

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Radio-Canada

Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney, affirme que son ancien collègue John Baird « envisage sérieusement » de se présenter à la direction du Parti conservateur.

Si quelqu'un comme John Baird se lance, je pense que cela contribuera à animer la course, a déclaré Jason Kenney à l'issue d'un débat tenu à Washington, vendredi.

Je crois qu'il l'envisage sérieusement.

Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Jason Kenney, qui a servi aux côtés de M. Baird dans le cabinet de Stephen Harper, dit qu'il a discuté de la course à la chefferie avec son ancien collègue, mais qu'il s'agissait d'une conversation privée.

L'ancien ministre conservateur des Affaires étrangères John Baird s'est retiré de la vie politique en 2015.

Après avoir abandonné la politique, M. Baird a occupé plusieurs postes dans le secteur privé, notamment un rôle de conseiller auprès de la minière Barrick Gold Corporation.

Le premier ministre albertain a ajouté que la course à la direction a besoin d'un plus grand nombre de candidats.

Je pense qu'il serait un candidat très convaincant. John est très expérimenté; c'est un conservateur de principe; il est bilingue.

Jason Kenney, premier ministre de l'Alberta

Cette sortie survient alors que se déroule en coulisse une campagne pour convaincre John Baird de réintégrer l'arène politique.

L'ex-ministre conservateur aurait travaillé dans l'équipe de campagne de Pierre Poilievre, jusqu'à ce que ce dernier abandonne la course à la direction du parti.

Les candidats en lice

L'ancien ministre conservateur Peter MacKay est perçu comme le favori, bien que sa campagne ait connu un début difficile après qu'il eut été forcé de répondre à un tweet émis par son équipe – d'après son compte vérifié – se moquant de l'habitude du premier ministre Justin Trudeau de pratiquer le yoga.

Le député conservateur de Durham, Erin O’Toole, a lancé officiellement sa campagne à la course à la direction du Parti conservateur le 27 janvier dernier. Une autre élue ontarienne, Marilyn Gladu, qui représente la circonscription de Sarnia–Lambton, a confirmé son intention d’aller de l’avant.

Après une tentative infructueuse en 2017, l’homme d’affaires Rick Peterson se lance de nouveau dans la course à la direction du Parti conservateur du Canada.

En revanche, des candidats pressentis comme Rona Ambrose, Jean Charest, Gérard Deltell et Bernard Lord ont tous décidé de ne pas entrer dans la course.

La course à la direction du Parti conservateur du Canada a été officiellement lancée le 13 janvier dernier. Le successeur d'Andrew Scheer sera choisi le 27 juin à Toronto.

Les candidats ont jusqu'au 25 mars pour réunir 300 000 dollars et obtenir 3000 signatures pour être de la partie.

Avec les dossiers de Hannah Thibedeau de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique