•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : un père en quarantaine volontaire pour être avec sa fille à Trenton

Chloe Fabic portant un masque.

La petite Chloe Fabic sera en quarantaine à la base militaire de Trenton avec son père.

Photo : Photo fournie par la famille

Radio-Canada

Un père de la région de Toronto a tellement hâte de revoir sa fille, qui était coincée à Wuhan, en Chine, avec ses grands-parents, qu'il se rendra vendredi à la base militaire de Trenton, en Ontario, où il passera deux semaines en quarantaine avec la petite de 15 mois.

La fillette, Chloe, est arrivée vendredi matin à Trenton à bord du premier vol de Canadiens évacués de Wuhan, l'épicentre de la pandémie de coronavirus.

Richard Fabic et son épouse, Yunfei Li, avaient laissé la petite avec ses grands-parents maternels lors d'un voyage en Chine, afin d'avoir plus de temps pour préparer leur déménagement de Mississauga, en banlieue de Toronto, à Victoria, en Colombie-Britannique. Mme Li se trouve déjà à Victoria.

M. Fabic n'aurait pas pu voir sa fille pendant deux autres semaines s'il n'avait pas décidé de se placer volontairement en isolement avec elle à Trenton, les visites étant interdites sur la base militaire durant la quarantaine.

Après ce qui s'est passé au cours des derniers mois, je suis prêt à n'importe quoi. J'ai tellement hâte de voir Chloe et de jouer avec elle.

Une citation de :Richard Fabic, père

La fillette a fait le voyage avec ses grands-parents, qui sont des résidents permanents canadiens. Je pense qu'ils vont beaucoup aimer avoir de l'aide, lance-t-il.

Richard Fabic en entrevue.

Richard Fabic n'a pas hésité une seconde avant de décider de passer lui-même deux semaines en quarantaine pour être avec sa fille.

Photo : CBC

Avez-vous hésité avant de décider d'aller en quarantaine?

Ma réaction a été automatique, dit-il. Lorsque le représentant gouvernemental m'a demandé si je voulais y aller, j'ai répondu oui avant même qu'il ne finisse sa question.

Chloe se rend-elle compte de ce qui se passe?

Je n'en suis pas sûr, répond-il. Une fois, sur Skype, elle a montré la porte [de l'appartement de ses grands-parents] du doigt et elle a dit, en chinois : "Ouvre, ouvre!" Ça faisait quatre jours qu'elle n'avait vu personne à cause de la quarantaine [à Wuhan], alors qu'avant, il y avait constamment des membres de la famille qui lui rendaient visite.

Deux semaines en quarantaine, ce sera long?

Ça risque d'être difficile d'être confiné dans un même endroit pendant si longtemps, d'occuper Chloe, dit-il. Mais j'ai hâte de m'ennuyer, après toutes les émotions, activités et obstacles des derniers mois.

Comme pour les autres évacués de Wuhan hébergés à Trenton, M. Fabic et sa fille seront confinés sur la base militaire pendant 14 jours, la plupart du temps dans leur chambre. Ils doivent avoir accès à Internet.

Deux lits dans une chambre d'hôtel

Les personnes en quarantaine devront demeurer dans leur chambre.

Photo : Radio-Canada / Colin Côté-Paulette

Content des efforts d'Ottawa

M. Fabic affirme que le Canada « a pris du temps » à lancer l'opération de rapatriement des ressortissants coincés à Wuhan, mais il se dit « impressionné » du résultat final.

Selon lui, le Canada a « tiré des leçons » des pays qui avaient déjà évacué leurs citoyens, s'assurant notamment d'avoir les « bonnes méthodes de dépistage » en place.

Yunfei Li tient Chloe dans les bras.

Chloe en compagnie de sa mère, Yunfei Li.

Photo : Photo fournie par Richard Fabic

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !