•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Villes et municipalités mettent à jour leur plan de mesures d'urgence

Des résidents de l'île Saint-Eugène marchent dans un quartier touché par les inondations, le dimanche 7 mai.

Les résidents de l'île Saint-Eugène à Trois-Rivières n'ont pas été épargnés par les inondations ces dernières années. (archives)

Photo : Radio-Canada / Amélie Desmarais

Radio-Canada

De nombreuses villes et municipalités du Québec mettent à jour leur plan de mesures d'urgence pour se conformer à un règlement du gouvernement. Le but ? avoir les bons outils pour pouvoir assurer la sécurité des citoyens en cas d’urgence ou de catastrophe.

La Ville de Trois-Rivières a révisé son plan et se dit prête à intervenir dans une situation d'urgence climatique.

Inondations, pannes d'électricité causées par le verglas ou les forts vents, ou encore épisodes de canicule : ces situations ont été nombreuses ces dernières années et ont poussé la Ville à régulièrement mettre à jour son plan de mesures d’urgence.

La page d'un site internet.

La Ville de Trois-Rivières présente sur son site internet ses différentes mesures d'urgence.

Photo : Ville de Trois-Rivières

La Municipalité prône toutefois un principe de responsabilité partagée et demande à ses citoyens d’être prêts eux aussi en cas d’urgence.

Dans une vidéo explicative, la Ville indique que les Trifluviens doivent s’assurer d’être autonomes pendant 72 h après un sinistre comme une panne de courant, des inondations ou des forts vents.

Trois-Rivières incite ses citoyens à se doter d'une trousse d'urgence qui contient notamment des denrées non périssables, de l'eau potable, un ouvre-boîte, une radio à piles et une trousse de premiers soins.

Des citoyens se disent déjà préparés

À l'île Saint-Eugène, qui n'a pas été épargnée par les inondations ces dernières années, les résidents n'étaient pas au courant de cette directive de la Ville. Beaucoup se disent prêts en cas d'urgence ou d'inondation.

Compte tenu qu’on habite dans une zone inondable, on rencontre tous ces critères-là, même plus. On a une génératrice, un poêle au gaz propane, un garde-manger bien fourni. Bref, on est prêt affirme Jacques Bélanger, un résident.

Le cas de Bécancour

À Bécancour, le plan de sécurité civile est également mis à jour régulièrement, en raison de la présence du Parc industriel et portuaire.

La municipalité du Centre-du-Québec investira par ailleurs entre 15 000 et 20 000$ dès cette année pour se doter d'une plateforme qui rend le plan de mesures d'urgence accessible aux premiers répondants directement à partir de leur cellulaire. Un appel d'offres sera lancé sous peu.

Une rencontre d'information est également prévue au mois de février pour les citoyens riverains, en prévision de la crue des eaux.

D'après les informations de Sarah Désilets-Rousseau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale