•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : non, ce site chinois n'a pas publié le « vrai » nombre de morts par erreur

De fausses captures d'écran du genre sont très faciles à produire.

Le tableau indique faussement qu'il y a 24 589 morts.

Cette fausse capture d'écran du site chinois QQ a énormément circulé en quelques jours.

Photo :  Capture d’écran - Twitter

Andrea Bellemare

Une capture d'écran montrant que le site chinois QQ aurait publié par erreur le « véritable nombre de décès » causés par le coronavirus est devenue virale sur les réseaux sociaux. Or, non seulement est-il très facile de créer de telles fausses captures d'écran, mais des experts assurent que les chiffres avancés dans l'image sont irréalistes.

Sur la page principale du réseau social chinois QQ figure un tableau qui traque en temps réel le nombre de cas confirmés, de cas suspectés et de décès liés au coronavirus.

Le 2 février, une capture d'écran du tableau de QQ s'est mise à circuler sur les réseaux sociaux chinois. Celle-ci semblait montrer que le site, dont la société mère, Tencent, est très proche du gouvernement chinois, a publié par erreur le « vrai nombre de morts » causés par l'épidémie.

Même si les figures officielles du gouvernement indiquaient plus ou moins 300 décès à l'époque, le tableau dans la capture d'écran montrait un nombre beaucoup plus élevé : 24 589 décès, ou 80 fois plus.

Selon David Fisman, professeur d'épidémiologie à l'Université de Toronto et médecin spécialiste des maladies infectieuses au Toronto Western Hospital, ces chiffres ne cadrent pas avec ce que lui et ses collègues traquent.

Nous avons suffisamment de données à propos de cette épidémie pour dire que certains scénarios sont complètement bidons, a-t-il assuré à CBC.

Le Dr Fisman explique que, puisque le virus a dépassé les frontières de la Chine, les services de santé publique peuvent traquer la vitesse de propagation du virus, indépendamment des chiffres officiels du gouvernement chinois.

Lui et une autre épidémiologiste, Ashleigh R. Tuite, ont modélisé la propagation des cas de coronavirus et publié leurs résultats dans le journal scientifique Annals of Internal Medicine.

En se basant sur nos recherches, il serait très improbable qu'il y ait 200 000 cas ou 25 000 décès en Chine, comme on voit dans la capture d'écran, juge-t-il. Il n'y a vraiment aucune raison de tenter d'exagérer la gravité de la situation.

Il prévient toutefois que les modèles mathématiques ne représentent pas nécessairement la situation sur le terrain, et que le nombre de cas va continuer d'augmenter, surtout à l'heure où les autorités médicales sont de plus en plus efficaces à détecter de nouveaux cas.

Des captures d'écran très faciles à produire

Le premier article à parler de la capture d'écran a été publié sur le site de NTDTV, un site américain de langue chinoise très critique du gouvernement chinois. Le site Taiwan News a repris la nouvelle en anglais, ce qui a propulsé la fausse nouvelle sur les réseaux sociaux en Occident. Jeudi matin, le tabloïd britannique The Daily Mail a emboîté le pas, avec un article partagé plus de 9400 fois sur Facebook en quelques heures. L'article de Taiwan News a été partagé près de 10 000 fois.

Ces médias ont souligné que des utilisateurs prétendaient que ce site aurait accidentellement publié ces chiffres en raison d'un bogue ou d'une « erreur de code ». D'autres ont affirmé, sans fondement, qu'un lanceur d'alerte aurait publié ces données pour mettre en garde le reste de la planète.

Toutefois, il est très facile de produire une capture d'écran des faux chiffres sur le site QQ en utilisant une fonction que comprennent la plupart des navigateurs web. Un utilisateur qui s'y connaît peut changer les figures qui apparaissent à l'écran. En quelques secondes, Radio-Canada a pu créer une capture d'écran identique, faux chiffres inclus.

La capture est presque identique à celle qui circule sur le web.

Cette fausse capture d'écran a été produite par Radio-Canada, en utilisant un outil web pour modifier les chiffres.

Photo : Radio-Canada

Notons que cette capture d'écran n'a pas été modifiée ni trafiquée. Il s'agit d'une vraie capture d'écran du site, mais les chiffres ont été modifiés à l'aide d'un outil web disponible à tout un chacun. Ces statistiques ne sont pas apparues sur les ordinateurs d'autres visiteurs du site, mais seulement sur l'appareil à partir duquel nous avons changé les chiffres.

Tout cela indique que tout utilisateur pourrait, en théorie, modifier le tableau pour y inclure des statistiques supérieures ou inférieures, ou même du texte.

Au lieu des chiffres, il est écrit « ceci est une fausse nouvelle » dans le tableau.

L'outil permet de complètement changer le tableau du site QQ en quelques secondes.

Photo : Radio-Canada

Seulement une copie de la capture d'écran qui montre 24 589 décès existe sur les réseaux sociaux. Si le site QQ avait montré un nombre de décès 80 fois élevé que les chiffres officiels à ses 899 millions d'utilisateurs, même pendant quelques minutes seulement, fort à parier que d'autres utilisateurs auraient pris des captures d'écran.

Des captures d'écran de la page principale de QQ ne sont donc pas la preuve que ces chiffres sont apparus sur le site. De plus, il n'existe aucune version archivée du site dans laquelle apparaissent ces statistiques, en dépit du fait que plusieurs autres versions archivées existent.

Tencent a répudié la véracité des images dans une réponse à CBC, les qualifiant de « comportement sans scrupules ».

Malheureusement, plusieurs sources sur les réseaux sociaux ont propagé des captures d'écran trafiquées de notre tableau, mettant de l'avant de fausses informations qui ne sont jamais apparues sur notre site, a affirmé un porte-parole.

Tencent dénonce la propagation d'informations trompeuses et de fausses nouvelles, surtout lors d'une situation sensible comme celle-ci.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Fausses nouvelles

Santé