•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les taxis de Vancouver perdent une bataille juridique contre Uber et Lyft

Un taxi jaune est dans une rue, entouré d'autres véhicules.

La juge a trouvé la preuve « insuffisante ».

Photo : Radio-Canada / Alexandre Lamic

Radio-Canada

La Cour suprême de la Colombie-Britannique a rejeté la demande d'injonction d'un regroupement de neuf compagnies de taxis du Grand Vancouver, voulant suspendre immédiatement les permis d'exploitation d'Uber et de Lyft dans la région métropolitaine.

Les plaignants ont fait valoir que les chauffeurs de taxi subiraient des dommages importants ou irréparables si les entreprises de transport comme Uber et Lyft étaient autorisées à offrir leurs services avant qu'une date puisse être fixée pour un contrôle judiciaire, ce qui pourrait prendre des mois.

Jeudi, la juge Veronica Jackson a refusé d'accorder l'injonction demandée, décrivant la preuve du regroupement de taxis voulant qu'une baisse des revenus soit imputable à la concurrence d'Uber et Lyft comme insuffisante.

Le 23 janvier, le Bureau des transports des passagers de la Colombie-Britannique, un tribunal indépendant, a approuvé les permis pour offrir leurs services aux deux compagnies.

La juge a également exprimé son désaccord sur les préoccupations des compagnies de taxis concernant l'équité procédurale.

Les compagnies de taxis affirmaient que les règles actuelles favorisent des entreprises comme Lyft et Uber au détriment de l'industrie du taxi, notamment en raison des restrictions portant sur la taille maximale de la flotte, qui ne s’appliquent qu’aux taxis.

Le regroupement demandait alors que le plafond de 2500 permis soit le même pour les véhicules inscrits auprès d'Uber ou de Lyft dans la région métropolitaine de Vancouver.

Nous sommes satisfaits de la décision rendue par le tribunal, car elle réaffirme les avantages du covoiturage en Colombie-Britannique, indique un porte-parole de Lyft dans un communiqué.

Avec les informations d'Yvette Brend

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Transports