•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bitfarms: 26 plaintes déposées au ministère de l'Environnement concernant le bruit

Une façade de l'entreprise Bitfarms, à Sherbrooke.

Un mur composé notamment de mousse qui absorbe le son a été construit à la sortie des ventilateurs par Bitfarms.

Photo : Radio-Canada / Philippe Grenier

Radio-Canada

26 plaintes ont été acheminées au ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques entre le 18 et le 23 décembre 2019 concernant le bruit émanant de l'usine de cryptomonnaie Bitfarms, située sur la rue de La Pointe à Sherbrooke.

Les plaintes déposées concernent des vibrations, mais également des émissions de chaleur, a répondu le ministère par courriel.

Depuis l'automne dernier, des résidents de la rue Raimbault aux abords de la rivière Magog se plaignent du bruit qu’émet la nouvelle usine Bitfarms à Sherbrooke.

Selon le ministère, en vertu de la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE), ce type d’activité n’est pas assujetti actuellement à une autorisation ministérielle.

La Ville de Sherbrooke a octroyé un permis à Bitfarms et donne suite aux plaintes des citoyens qui lui sont adressées. Le Ministère est en communication avec la Ville de Sherbrooke et suit l’évolution de ce dossier de près.

Le Ministère collecte actuellement des informations sur les centres de calculs informatiques comme Bitfarms et analyse présentement des informations disponibles concernant les enjeux environnementaux.

Le 24 janvier 2020, le promoteur immobilier Matthieu Cardinal réclamait que la présence de Bitfarms, sur la rue de La Pointe, soit validée par un certificat de conformité du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Selon lui, à ce moment, une trentaine de plaintes avait été déposées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !