•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Partage des revenus sur le cannabis : les municipalités reviennent à la charge

Des gâteaux et des feuilles de cannabis.

Les municipalités souhaitent obtenir un tiers de la taxe d'accise sur le cannabis (archives).

Photo : Getty Images / iStock

Radio-Canada

À un mois du dépôt du deuxième budget du gouvernement de Blaine Higgs, les municipalités du Nouveau-Brunswick réitèrent leur demande à Fredericton de leur verser un tiers de la taxe d'accise sur le cannabis.

Bien avant l'ouverture des succursales de Cannabis NB, les municipalités ont demandé au gouvernement provincial un partage des revenus.

Le président de l'Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick, Michel Soucy, nourrit beaucoup d'espoir.

Espérons qu'on va voir quelque chose qui va nous permettre de dire : ‘ben voilà, on a réussi à recevoir la part du gâteau pour nous aider à donner les services à la population’, indique Michel Soucy.

Michel Soucy dans son bureau en entrevue.

Michel Soucy, président par intérim de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick et maire d’Atholville (archives).

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Les municipalités souhaitent que Fredericton imite l'Alberta, l'Ontario et le Québec en reconnaissant les coûts supplémentaires encourus avec la vente au détail légale du cannabis.

Les municipalités ont des responsabilités liées à la légalisation du cannabis et ce que l'Union des municipalités du Nouveau-Brunswick a demandé, c'est un partage du tiers de la taxe d'accise sur le cannabis pour les municipalités, soutient pour sa part Margot Cragg, directrice générale de l'Union des municipalités du Nouveau-Brunswick.

Margot Cragg en entrevue dans son bureau

Margot Cragg, directrice générale de l’Union des municipalités du Nouveau-Brunswick (archives).

Photo : Radio-Canada

Un des principaux freins à la rentabilité que rencontrent les succursales de Cannabis NB reste la présence importante du marché noir.

Les politiciens souhaitent donc que la police en fasse davantage pour contrer les activités illicites, sans toutefois fournir plus de ressources.

Nous avons entendu le premier ministre et aussi le ministre de la Sécurité publique discuter du besoin de réprimer les dispensaires illégaux , et c'est les municipalités qui sont responsables du travail, ajoute Margot Cragg.

Jusqu'ici, le gouvernement invoquait l'absence de rentabilité pour justifier sa décision de ne pas compenser les municipalités.

Sauf que les municipalités souhaitent obtenir un tiers de la taxe d'accise, pas des profits.

Déjà une grosse portion de ces argents-là sont transférés à la province, alors maintenant, on demande à la province de faire la même chose, déplore M. Soucy.

Pendant ce temps, la province compte privatiser Cannabis NB.

En théorie, cela ne change rien en ce qui a trait à la perception de la taxe d'accise.

Le prochain budget du gouvernement provincial devrait être déposé le 10 mars prochain.

Avec les informations de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale