•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Airbnb resserre les règles entourant la location aux moins de 25 ans

Une boîte nécessitant une combinaison dans laquelle les propriétaires de logement de type Airbnb laissent normalement les clés.

Les jeunes pourront toujours louer une chambre dans un logement privé ou un hôtel.

Photo : Getty Images / Josie Desmarais

Pascale Bréniel

Airbnb resserre les règles entourant la location de logements entiers aux jeunes de moins de 25 ans.

Cette annonce, mercredi, à Toronto, survient cinq jours après une fusillade qui a fait trois morts et un blessé dans un logement torontois loué sur sa plateforme. Une cinquième personne a été poignardée.

Lors d'un point de presse, le vice-président des politiques et communications d'Airbnb, Chris Lehane, a rappelé que le système reposait sur la confiance.

Le vice-président des politiques mondiales et communications d'Airbnb, Chris Lehane, en conférence de presse.

Le vice-président des politiques mondiales et communications d'Airbnb, Chris Lehane

Photo : Radio-Canada

L'entreprise lance donc un projet pilote qui empêchera les jeunes de moins de 25 ans de louer un logement entier ou une maison vide localement. Ils pourront toutefois louer une chambre, soit dans un logement ou dans un hôtel.

Une exception cependant : les jeunes clients qui ont déjà fait trois réservations et qui ont un bon dossier pourront louer des logements entiers près de chez eux.

M. Lehane n’a pas précisé le nombre de kilomètres du lieu de résidence qui entrerait dans la définition de « localement ».

L'objectif est de limiter les fêtes qui tournent mal. Selon les statistiques de l'entreprise, ces événements sont plutôt attribuables à des jeunes.

Le problème que nous tentons de prévenir, a déclaré Chris Lehane, les fêtes non autorisées dans des maisons et les conséquences qui peuvent s’ensuivre, soit la violence et les troubles, au Canada, sont attribuables à des gens de moins de 25 ans qui font une réservation au pays et, plus spécifiquement, dans un certain rayon de l’endroit où ils vivent.

La violence dans des logements loués sur la plateforme Airbnb a fait 6 morts et 11 blessés en Ontario.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La violence dans des logements loués sur la plateforme Airbnb a fait 6 morts et 11 blessés en Ontario.

Photo : Radio-Canada / Camile Gauthier

Une ligne d'aide pour les voisins

Chris Lehane a de plus annoncé qu'une ligne téléphonique sans frais entrera en service lundi au pays pour permettre aux voisins de signaler un problème.

Le service sera disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, mais en anglais seulement pour le moment. Il existe déjà aux États-Unis.

Airbnb a également conclu un partenariat avec le groupe Médecins canadiens pour un meilleur contrôle des armes à feu. Le groupe recevra 300 000 $ sur trois ans pour faire de la sensibilisation.

Le maire de Toronto, John Tory, estime que la meilleure façon pour Airbnb d’assurer la sécurité est d’appliquer les règlements municipaux qui seront en vigueur prochainement.

La Ville avait adopté des règles qui autorisaient seulement les locations à court terme dans les résidences principales et précisaient la durée de ces locations.

L’entrée en vigueur des règlements avait toutefois été retardée par des contestations de propriétaires devant un tribunal administratif. Celui-ci a donné raison à la Ville.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Tourisme

Économie