•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Certification de pêche durable du crabe des neiges : le pas de recul de l’industrie

Crabe des neiges.

Crabe des neiges.

Photo : Getty Images / Chefmd

Joane Bérubé

C'est maintenant certain, les usines de transformation et les crabiers du sud du golfe, des zones 12 ne retrouveront pas leur certification de la Marine Stewardship Council (MSC) pour la saison 2020. L’industrie a souhaité reporter l’audit nécessaire à la certification à une prochaine année.

La certification de pêche durable est suspendue depuis le printemps 2018, à la suite de l’empêtrement et de la mort de baleines noires dans le golfe Saint-Laurent. La décision du MSC a été maintenue en 2019.

Cette fois, c’est l’industrie qui souhaite réexaminer ses pratiques avant de reprendre les démarches pour obtenir l’écocertification.

L’industrie du crabe des neiges demeurera donc membre du MSC.

Une pause, avant la réévaluation de sa certification n’est pas sans déplaire à l’Association des crabiers gaspésiens. C’est pour être mieux prêt afin de diffuser les efforts qui sont faits, explique le président de l’Association, Daniel Desbois.

Le pêcheur souligne que les crabiers ont pourtant modifié plusieurs de leurs pratiques de pêche au cours des dernières saisons, notamment avec le marquage des cordages et les fermetures de zones. On espère qu’avec tout ce qui est publicisé que ce sera pris en compte dans le prochain audit, commente le pêcheur.

Selon M. Desbois, les crabiers sont ouverts à de nouvelles technologies. Justement, par rapport à ça on va être le 12 février à Halifax où il va être démontré tous les efforts faits pour protéger la baleine.

Ce sommet, une des initiatives de Pêches et Océans Canada pour lutter contre les engins de pêche fantôme, est aussi une occasion, selon M. Desbois, de faire le point sur la recherche appliquée contre les empêtrements.

Les crabiers ont cependant besoin de temps. L’environnement de la baleine, c’est quand même nouveau, ça fait juste trois ans, il faut avoir le temps de réagir, affirme M. Desbois. Il y a beaucoup de tests. Ça évolue bien, mais on n’est pas demain matin qu’on sera capable de s’en servir.

Il relève qu’aucune mortalité de baleines n’a été attribuée à la pêche au crabe. Il y a eu des baleines empêtrées dans des cordages, dit-il, mais ils [NDLR Les cordages ] n’étaient pas marqués.

De leur côté, les industriels du Québec et du Nouveau-Brunswick ont choisi de se tourner vers des experts externes américains, pour qu’ils puissent analyser l’efficacité des mesures de protection.

Pêches et Océans Canada pourrait aussi imposer d’autres réglementations pour la saison 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Industrie des pêches