•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sous le coup d'une mise en demeure, Sue Montgomery dit qu'on veut la faire taire

Sue Montgomery et Valérie Plante, côte à côte.

Sue Montgomery et Valérie Plante, lors du dévoilement de la proposition d'aménagement de la Ville de Montréal, le 4 octobre dernier.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

« C'est une autre tentative de me faire taire » rétorque Sue Montgomery, mairesse de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, au sujet de la mise en demeure par laquelle la Ville de Montréal lui demande « de cesser toute déclaration publique mettant en cause la probité et l’intégrité » de l’administration de son arrondissement, « incluant ses fonctionnaires, dont le directeur ».

La mise en demeure est l'un des récents épisodes du bras de fer qui oppose l’administration de Valérie Plante à Mme Montgomery depuis que cette dernière a refusé d'appliquer les recommandations d’un rapport du contrôleur général.

Dans cette mise en demeure remise à Mme Montgomery dimanche, par l’entremise d’un huissier, la Ville affirme que cette dernière a associé "un historique de corruption et de collusion" et un manque de transparence au sein de l’arrondissement avec des fonctionnaires en place, dans trois entrevues accordées la semaine dernière.

Vous avez notamment fait mention qu’un maire précédent de l’arrondissement [M. Applebaum] a été reconnu coupable de corruption, tout en ajoutant que les "mêmes fonctionnaires de l’arrondissement y sont depuis de nombreuses années", et que ce fait "vous troublait".

Une citation de :Extrait de la mise en demeure

Selon la Ville, ces affirmations ne sont pas supportées par des faits, s’avèrent dénuées de tout fondement, sont de nature à mettre en cause la probité et l’intégrité de l’administration de l’arrondissement […] et portent atteinte à la réputation de ses fonctionnaires, dont le directeur.

Ces mêmes propos sont également de nature à nuire à la saine administration de l’arrondissement, du fait de leurs répercussions chez les employés de celui-ci.

Bloquée à chaque tour

En entrevue avec Radio-Canada, mardi, Sue Montgomery a dit de cette mise en demeure qu'il s'agissait d'une autre tentative d'intimidation à son encontre de la part de la Ville.

La mairesse d'arrondissement, qui siège désormais comme indépendante, affirme que depuis son élection, il y a deux ans, elle a posé des questions et demandé de l'information sur des choses très simples comme le budget.

Mais j'ai été bloquée à chaque tour, affirme-t-elle.

Toujours durant l'entrevue accordée à Radio-Canada mardi, Mme Montgomery a déclaré : On avait un maire dans l’arrondissement qui a plaidé coupable aux accusations de corruption. C’est bien connu. Alors c’est public.

Comme mairesse, j’ai la responsabilité de poser des questions, de m’assurer que chaque sou, chaque sou de notre budget de 65 millions de dollars est dépensé dans une façon responsable et sage.

Une citation de :Sue Montgomery en entrevue avec Radio-Canada

Conseil d'arrondissement houleux

Lundi, Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce a été le théâtre d'un conseil d'arrondissement houleux : Sue Montgomery y a répété qu'elle se refusait à congédier sa cheffe de cabinet, Annalisa Harris, tant et aussi longtemps qu'elle n'aurait pas accès au rapport du contrôleur général de la Ville qui a enquêté sur des allégations de harcèlement psychologique de la part de deux employés de la Ville.

Rappelons que le 24 janvier dernier, Mme Montgomery a été exclue du caucus de Projet Montréal, le parti de Valérie Plante, en raison de son refus de congédier Mme Harris.

Durant le conseil d'arrondissement de lundi, qu'elle a présidé sans le soutien des trois autres conseillers de Projet Montréal, Sue Montgomery est allée jusqu'à alléguer que la mairesse Plante avait qualifié le rapport du contrôleur général de merde.

Valérie Plante réplique

Mardi, en réaction à ces propos, la mairesse Plante a déclaré par l'entremise de son attachée de presse que Sue Montgomery lui attribuait des propos complètement faux, qui n'ont jamais été tenus.

Ses propos sont diffamatoires et dépassent les limites de la réalité. Je lui demande de se rétracter immédiatement.

Une citation de :Extrait de la déclaration de Valérie Plante du mardi 4 février 2020

La mairesse Plante a encore affirmé : Au lieu de faire une croisade personnelle contre moi, contre notre parti politique, contre le contrôleur général, contre l’équipe d’experts en relations de travail de la Ville et contre l’ensemble des employés de l’arrondissement, j’invite Mme Montgomery à faire le travail pour lequel elle a été élue. Cela fait plusieurs semaines que les activités de l’arrondissement sont paralysées, et ce n’est pas ce que la population de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce mérite.

Un rapport confidentiel

Les relations entre les mairesses Plante et Montgomery se sont détériorées en raison d'un litige sur les conclusions du rapport du contrôleur général sur le climat de travail dans l’arrondissement. L'enquête a conclu à des manquements importants.

Le cabinet de la mairesse Plante a par la suite demandé à Mme Montgomery de mettre en place les recommandations du contrôleur général, mais en vain.

Mme Montgomery a notamment refusé de congédier Annalisa Harris en alléguant qu'il s'agit là d'une demande de la mairesse Plante et non du contrôleur général. Selon elle, la mairesse Plante exige la démission de Mme Harris parce que cette dernière pose trop de questions dérangeantes.

Sue Montgomery affirme que rien n'empêche Valérie Plante de dévoiler le rapport du contrôleur général en caviardant les noms et les détails qui pourraient identifier des gens.

Mais Valérie Plante affirme qu'il n'est pas de son ressort de diffuser un rapport en relations de travail confidentiel. La loi sur la protection des renseignements personnels est très claire à cet effet, dit la mairesse de Montréal.

Il est plus que temps qu’elle [Sue Montgomery] arrête de parler à travers son chapeau, assène Valérie Plante.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !