•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le festival Vues dans la tête de... s'amorce jeudi à Rivière-du-Loup

On aperçoit un caméraman, un perchiste et un comédien qui joue au hockey sur la glace.

Scène extérieure lors du tournage du dernier film de Myriam Verreault, intitulé « Kuessipan ». (Archives)

Photo : Lena Mill-Reuillard

Radio-Canada

Les cinéphiles pourront plonger dans l'univers de la réalisatrice Myriam Verreault lors du festival Vues dans la tête de... qui se tiendra de jeudi à dimanche à Rivière-du-Loup.

Antigone, Les barbares de La Malbaie et Innu nikamu, chanter la résistance font partie des films que la réalisatrice de Kuessipan a choisi de présenter au public.

J'avais le goût d'amener une partie de ma famille cinématographique. Ce sont des gens qui méritent d'être connus et qui font d'excellents films qui n'ont pas beaucoup tourné non plus à Rivière-du-Loup ou en région, explique Myriam Verreault.

Elle porte un manteau en cuir noir et sourit sur un balcon qui montre la rue Georgia à Vancouver.

La réalisatrice Myriam Verreault

Photo : Radio-Canada / Caroline Gascon

La coordonnatrice générale du festival, Priscilla Winling, explique pour sa part qu'un thème est omniprésent dans la programmation élaborée par Myriam Verreault.

C'est un cinéma qui a un point commun : la jeunesse, parce qu'elle aime beaucoup les jeunes acteurs, qu'ils soient professionnels ou non et il y a un certain goût d'authenticité, même dans la fiction, explique Mme Winling.

J'avais le goût d'aller chercher des films qui essaient un style de cinéma où la fiction et le documentaire s'imbriquent [...] Je suis fan d'un cinéma où c'est authentique, où on a l'impression d'y être et de se demander ce que la caméra faisait là...

Myriam Verreault, réalisatrice

L'événement sera aussi l'occasion pour la population de participer à des ateliers et à des discussions afin d'en apprendre plus sur la genèse des films présentés et sur les techniques utilisées.

Dans le festival on aime avoir des films, mais aussi faire vivre ce film avec des réalisateurs, des acteurs ou des techniciens qui y ont participé, ajoute Priscilla Winling.

Portrait d'une jeune femme issue d'une capture d'écran d'un film.

L' actrice Nahéma Ricci, dans « Antigone » (Archives)

Photo : Avec la permission de TIFF

Nahéma Ricci, Kevin Bacon Hervieux, Jean-Philippe Catellier et Vincent Biron font notamment partie des invités du festival.

Quant à Myriam Verreault, elle se dit très fébrile à l'idée de prendre le temps de s'asseoir au cinéma et de regarder ce que font ses pairs.

J'en fais [du cinéma], mais je n'ai pas trop le temps d'aller en voir! D'avoir une raison de m'asseoir et de tous les voir pendant la fin de semaine, c'est comme un rêve, affirme la réalisatrice.

Avec la collaboration d'Éric Barrette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Cinéma