•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De 1,5 à 1,9 milliard de dollars d’économies potentielles en santé pour l'Alberta

Tyler Chandro, la Dre Yui et John Bethel assis à une table en conférence de presse.

La province pourrait économiser jusqu'à 1,9 milliard de dollars si Services de santé Alberta suit toutes les recommandations du rapport d'Ernst & Young. Le rapport a été présenté par le ministre albertain de la Santé, Tyler Shandro, accompagné de la Dre Verna Yiu, de Services de santé Alberta, et de John Bethel, de Ernst & Young.

Photo : Radio-Canada

Le ministre albertain de la Santé, Tyler Shandro, affirme qu’il n’y aura pas de fermetures d'hôpitaux, même si la province cherche à réduire le budget de Services de santé Alberta.

Le 30 mai dernier, le ministre a annoncé que Services de santé Alberta (AHS) serait soumis à une évaluation profonde afin de déterminer comment l'organisme, créé il y a 10 ans, peut réduire ses coûts tout en améliorant les soins prodigués aux patients. La province a donc engagé le cabinet Ernst & Young pour trouver toutes les occasions d’économies possibles dans le système, comme l’affirme John Bethel, qui travaille pour l’entreprise. C’est la première fois, depuis sa création, que le service public faisait l’objet d’une évaluation.

Celle-ci a permis de mettre à jour 57 recommandations et 72 opportunités pouvant potentiellement amener le gouvernement à économiser annuellement entre 1,5 et 1,9 milliard de dollars. Mais dans les faits, ces montants seront difficilement atteignables puisqu’ils nécessitent de mettre en place l'entièreté des recommandations en même temps. Ce qui paraît impossible d’un point de vue logistique, selon le représentant d'Ernst & Young.

Chaque dollar économisé sera réinvesti dans AHS et notamment dans les besoins de la population vieillissante.

Une citation de :Tiler Shandro, ministre albertain de la Santé

Les recommandations émises par le rapport ciblent quatre domaines : les ressources humaines, les services hospitaliers, les services non hospitaliers et la gouvernance. Le rapport recommande entre autres d'optimiser les effectifs afin d’économiser entre 600 et 800 millions de dollars ou encore de faire appel à des sous-traiteurs pour les services alimentaires ou la blanchisserie (130 à 170 millions de dollars d’économie).

Notre gouvernement est fier de Services de santé Alberta.

Une citation de :Tyler Shandro, ministre albertain de la Santé

Le gouvernement a accepté ces recommandations avec des exceptions : il affirme qu’il n’y aura pas de fermeture d’hôpitaux, ni en zone urbaine ni en zone rurale. Selon lui, il n’y aura pas non plus de consolidation des centres urbains en traumatologie. Le gouvernement met également l’accent sur la protection des patients à faible revenu.

Excellence des soins et optimisation

L'Alberta dépense plus par habitant dans le domaine de la santé (43 % des fonds publics) que l'Ontario, le Québec et la Colombie-Britannique, selon le rapport. Le budget annuel d'AHS est de 15,4 milliards de dollars.

La présidente et directrice générale d’AHS, la Dre Verna Yiu voit là l’occasion de regarder objectivement si on est sur le bon chemin ou pas, après 10 ans de consolidation. Toutefois, elle estime que toutes les améliorations qui peuvent être apportées sont des prolongements du travail déjà entrepris par AHS dans sa quête de transparence.

Nous voulons être sûrs que les Albertains reçoivent les meilleurs soins possible aujourd’hui et à l'avenir.

Une citation de :Verna Yiu, présidente et directrice générale d’AHS

Elle tient aussi à souligner que les économies ne se feront pas au détriment de la qualité des soins : selon elle, efficacité et excellence des soins vont de pair. Nous continuerons à apporter les meilleurs soins possibles, et ce, peu importe où se trouvent les patients, appuie-t-elle.

Pourtant, le rapport fait état d'hôpitaux ou de centres de santé plus petits et sous-utilisés, souvent situés dans des zones rurales, et qui devront être reconfigurés. Mais c’est à AHS de décider ce qui sera fait de ces espaces, tranche Tyler Shandro. À ce jour, la Dre Yiu ne sait pas si ces reconfigurations se traduiront en pertes d’emploi pour les professionnels de la santé sous contrat avec AHS.

L’équipe de Services de santé Alberta va utiliser les 100 prochains jours pour mettre sur pied un plan complet prenant en compte les recommandations, dont certaines pourraient ne pas être mises en oeuvre avant plusieurs années. Ce plan sera présenté au gouvernement provincial le 13 mai prochain.

Le rapport d'Ernst & Young a coûté près de 2 millions de dollars aux contribuables albertains.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !