•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bientôt la fin des téléphones BlackBerry?

Un téléphone BlackBerry Key2 LE posé sur une surface plate.

Les nouveaux téléphones BlackBerry fonctionnent sur le système d'exploitation Android.

Photo : Twitter - BlackBerry Mobile

Radio-Canada

Le partenariat qui gardait les téléphones de marque BlackBerry en vie prendra fin le 31 août 2020, marquant potentiellement la fin du célèbre téléphone à clavier.

C’est l’entreprise chinoise TCL Communications qui en a fait l’annonce lundi, sur Twitter. Cette dernière avait un partenariat avec BlackBerry depuis 2016, après que l’entreprise canadienne lui eut confié les droits pour sa marque afin mettre l’accent sur ses logiciels de sécurité pour entreprises et gouvernements.

C’est une annonce qui pourrait signaler la fin des téléphones BlackBerry, alors qu’ils représentent une partie de moins en moins importante du chiffre d’affaires de l’entreprise canadienne anciennement connue sous le nom de Research in Motion (RIM).

Il faudrait que BlackBerry trouve un autre partenaire de fabrication ou qu’elle recommence à fabriquer ses propres téléphones pour empêcher ce dénouement. L’entreprise indique toutefois depuis plusieurs années que la conception et la fabrication de téléphones ne l’intéressent plus et qu'elle est maintenant une entreprise logicielle.

La chute d’un géant

BlackBerry a dominé le marché du téléphone cellulaire au début des années 2000 avec ses téléphones des séries Bold, Curve et Torch. À son apogée, en 2010, BlackBerry possédait 37 % du marché des téléphones intelligents aux États-Unis. Cette proportion est tombée à 0,8 % en 2016.

Ses téléphones ont perdu énormément de popularité dans les années suivant la sortie du premier iPhone (2007) et la popularisation du système d’exploitation Android.

Pour mieux compétitionner Apple et Google, l’entreprise canadienne a offert en 2013 des nouveaux téléphones – dont certains sans clavier physique – qui fonctionnaient sur un nouveau système d’exploitation, BlackBerry 10.

Après l’échec de cette nouvelle gamme de produits, BlackBerry a conclu en 2016 son entente avec TCL. Quatre téléphones, qui fonctionnaient cette fois avec Android, en sont sortis. Le dernier de ceux-ci, le BlackBerry Key2 LE, a vu le jour en 2018.

TCL possède pour sa part les marques Alcatel et Palm, et compte lancer des appareils sous son propre nom de marque avant la fin de l’année.

Avec les informations de TechCrunch, et Engadget

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Téléphones intelligents

Techno