•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conseil municipal de Calgary veut interdire les thérapies de conversion

Deux jeunes femmes discutent.

De nombreuses personnes ont suivi le débat sur la motion qui interdit les thérapies de conversion dans la ville de Calgary.

Photo : Radio-Canada / Mike Symington

Une motion qui demande l'interdiction prochaine des thérapies de conversions a été adoptée à l'unanimité par le conseil municipal de Calgary.

Rectificatif :

Une version précédente du texte indiquait à tort que les thérapies de conversion étaient dorénavant interdites à Calgary. Le conseil municipal a plutôt demandé à son administration de préparer un règlement en ce sens.

La motion demande à l'administration de préparer un règlement qui interdirait ce type de pratique. Elle prévoit des amendes pour ceux qui pratiquent ce type de thérapie et ceux qui en font la publicité.

La directrice d'Affirming Connections, Pam Rocker, soutient une interdiction stricte de cette pratique.

Ces thérapies controversées tentent de changer l'orientation sexuelle ou l'identité de genre d'une personne LGBTQ. Elles ont de graves conséquences sur la santé mentale des personnes qui les subissent et sont déjà discréditées, voire même interdites, par de nombreux collèges et associations de professionnels en santé mentale.

La motion avait été proposée par cinq conseillers municipaux, dont Druh Farrell et le maire de Calgary, Naheed Nenshi.

Des femmes discutent.

Les membres de la communauté LGTBQ souhaitent la fin des thérapies de conversion à Calgary.

Photo : Radio-Canada / Mike Symington

Le but d'Affirming Connestions est de travailler avec les églises pour qu’elles soient plus inclusives par rapport aux membres de la communauté LGBTQ. Selon Mme Rocker, beaucoup de personnes ne savent toujours pas que les thérapies de conversion sont encore pratiquées dans la ville. J’espère que nous allons pouvoir aider les personnes les plus vulnérables de notre communauté qui sont victimes de ces thérapies, explique-t-elle.

Je suis chrétienne et homosexuelle, et ma foi est très importante pour moi.

Pam Rocker, directrice d'Affirming Connections

De nombreux membres de la communauté gaie sont venus montrer leur soutien à cette motion. Selon Linda Craig, si des personnes ont besoin d’aide pour accepter leur orientation sexuelle il faut les aider, mais pas en les convertissant à ce qu’elles ne sont pas.

Convertir les gens n’est pas juste, ce n’est pas gentil et ce n’est pas une preuve d’amour, affirme Linda Craig.

Le maire de Calgary, Naheed Nenshi, est content que cette motion ait été adoptée à l’unanimité. Ce qui est important, c’est que les conseillers municipaux ont pris une position claire pour défendre ce qui est juste, dit-il.

Il ajoute que, si la ville est attrayante, c’est parce que tout le monde y a sa place et tous y ont la possibilité d’y vivre une belle vie.

En adoptant cette motion, Calgary se prépare à emboîter le pas à Edmonton, à Fort McMurray et à Saint-Albert, qui ont déjà interdit cette pratique.

Avec des informations de Scott Dippel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !