•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le robot-chien Spot utilisé sur le chantier de la Place Ville Marie

Le chien-robot de Boston Dynamics, Spot.

Spot peut transporter jusqu’à 14 kg sur son dos, se relever quand il tombe et travailler dans des températures allant de -20 à 45 °C.

Photo : Capture d'écran YouTube

Radio-Canada

Spot, le robot quadrupède de Boston Dynamics, travaille depuis vendredi sur le chantier de construction de la Place Ville Marie, à Montréal. Il s’agit de la première fois que ce robot, qui a fait plusieurs fois le tour du web dans des vidéos virales, est utilisé dans un tel contexte. Il a été loué à l’entreprise Pomerleau pour une période de six mois.

Spot peut transporter jusqu’à 14 kg sur son dos, se relever quand il tombe et travailler à des températures allant de -20 à 45 °C. Il peut se déplacer selon les directives qu’on lui donne, éviter les obstacles et maintenir son équilibre dans des circonstances extrêmes.

Malgré sa capacité à transporter des charges, le robot est principalement utilisé par Pomerleau pour accéder à des zones plus confinées et dangereuses du chantier. À l’aide d’un logiciel spécialisé et de la caméra à 360 degrés fixée sur son dos, Spot prend des photos de différentes parties du chantier de la Place Ville Marie dans le but de faire un suivi du projet.

Deux robots Spot devant une équipe de travailleurs et travailleuses de la construction.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Pomerleau a loué deux Spot. L'équipe se sert du second robot quand la batterie du premier meurt.

Photo : Pomerleau

Pendant les premiers jours, une personne accompagnera Spot le temps qu’il se familiarise avec son nouvel environnement. Il pourra ensuite accomplir son travail de manière autonome.

Cette initiative s'inscrit dans la mission de Pomerleau, qui consiste à identifier, à exploiter et à promouvoir l'innovation. Notre industrie est en pleine mutation, et nous anticipons que la robotique y jouera un rôle important, affirme Ian Kirouac, chef de la transformation à Pomerleau, par voie de communiqué.

La porte-parole de l’entreprise, Aurore De Vera, précise en entrevue que Pomerleau voit la robotique comme un outil destiné à faciliter le travail de son personnel et à améliorer sa sécurité plutôt que de le remplacer.

Programme de location

Pomerleau dit être le premier entrepreneur général à utiliser Spot sur ses chantiers. Sa porte-parole affirme que l’entreprise discutait avec Boston Dynamics de la possibilité de louer le robot depuis plus d’un an, sans donner plus de détails sur le processus ayant mené à cette entente.

En septembre, Boston Dynamics annonçait qu’elle offrait Spot en location aux entreprises qui souhaitaient le mettre à l’épreuve et aider à développer ses compétences. On apprenait alors que le Cirque du Soleil évaluait l’utilité du robot sur scène.

Les entreprises avec des idées novatrices pour Spot peuvent remplir un formulaire sur le site web de Boston Dynamics, et seules les entreprises les plus intéressantes auront le privilège de se servir du robot.

L’escouade antibombe de la police d’État du Massachusetts, aux États-Unis, se sert de Spot depuis quelques mois pour être « les yeux et les oreilles » de la police sur le terrain, sans risquer la vie d’un être humain.

Le but du programme de location est de trouver des cas d’utilisation pour Spot.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !