•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coronavirus : un casse-tête pour des agences de voyages à Ottawa et à Gatineau

Des agences de voyages sont durement touchées par les restrictions aériennes et gouvernementales liées à l'épidémie de coronavirus.

Une femme dans une agence de voyages à Ottawa.

Tingting Wang est la directrice de l'agence de tourisme TTQ Travel.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Depuis qu'Air Canada et d'autres compagnies aériennes ont suspendu leur vol vers Pékin et Shanghai à cause du coronavirus, des agences de voyages à Ottawa et Gatineau doivent redoubler d'efforts pour faire revenir leur client au pays ou annuler des voyages vers l'Asie.

Directrice de l'agence de tourisme TTQ Travel, située dans le quartier chinois d'Ottawa, Tingting Wang veut satisfaire tous ses clients.

En raison des restrictions de voyages, certaines compagnies aériennes ont réduit leur nombre de vols et ont annulé des vols. Personne ne veut voyager [en Chine] en ce moment. Nous avons beaucoup de travail à faire, parce que nous devons donner à nos clients les meilleures alternatives possible, explique-t-elle.

L'agence qui emploie cinq personnes fait essentiellement affaire avec des clients d'origine chinoise. Les employés passent de nombreuses heures au téléphone avec des compagnies aériennes pour débloquer des situations problématiques.

Une employée d'une agence de voyages devant son ordinateur.

Les employés de l'agence de travail ont une charge de travail beaucoup plus importante depuis qu'Air Canada a annulé tous ses vols de Shanghai et de Pékin.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Les employés de l'agence de voyage doivent appeler plusieurs fois par jour le service à la clientèle d'Air Canada et passer près de quatre heures au téléphone pour résoudre le problème, précise Mme Wang.

Selon elle, la difficulté vient du fait qu'il faut 80 jours pour obtenir un remboursement.

J'espère qu'Air Canada et les autres compagnies aériennes pourront faire les remboursements aussi rapidement que possible pour mes clients, conclut-elle, souhaitant également une aide du gouvernement fédéral pour pallier les pertes financières à venir.

Une femme en entrevue à Radio-Canada.

Marie Pier Guilmette, propriétaire de Voyage Vasco La Chaudière à Gatineau.

Photo : Radio-Canada

Même son de cloche du côté de Gatineau. C'est sûr que ça a un impact vu qu'on a des gens qui voyagent en Asie via la Chine, ou en Chine. Les vols sont annulés. Alors il faut faire des modifications ou il faut reporter en tant que tel, alors c'est sûr que c'est une période occupée, reconnaît la propriétaire de Voyage Vasco La Chaudière, à Gatineau, Marie Pier Guilmette.

Interrogée par Radio-Canada, Air Canada a indiqué dans un courriel que la compagnie priorise les clients qui doivent voyager dans les 24 heures.

L'entreprise dit être régulièrement en communication avec les agences de voyages. [...] Elles peuvent ainsi elles-mêmes procéder à de nouvelles réservations ou encore à des changements d’itinéraire, sans passer par nos centres d’appels.

Dans l'industrie touristique depuis 22 ans, Mme Guilmette dit qu'elle en a vu d'autres, avec le SRAS, les volcans, la grippe aviaire. De plus, en cette période de l'année, certains de ses clients sont davantage tournés vers les destinations du sud.

Les craintes sont moins là. Il ne faut pas s'alarmer trop, mais oui, il y a une inquiétude en tant que telle pour la santé, souligne-t-elle.

Avec les informations de Yasmine Mehdi et Jean-François Poudrier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !