•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les non-membres pourront voter pour le prochain chef du PQ

Le reportage de Valérie Gamache.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La course à la direction du Parti québécois est officiellement lancée et, pour la première fois, les sympathisants pourront voter en faveur d'un candidat.

Agnès Maltais, qui sera chargée de ces élections, en a fait état samedi à Montréal lors d’une conférence de presse. Elle a ainsi énoncé les règles, insistant sur la volonté du parti à ouvrir les portes aux membres en règle et aux non-membres. Ces derniers pourront voter contre une contribution de 5 $.

Aux côtés de Mme Maltais, le président du PQ, Dieudonné Ella Oyono, a laissé entendre que l'objectif est d'accroître le nombre de membres – qui est en déclin –, mais il a refusé de donner une cible précise.

Est-ce qu'on en vise 50 000 ou 100 000? Il n'y a pas un objectif précis. C'est sûr que 200 000, ça serait mieux.

Pour les candidats intéressés par la direction du parti, les bulletins de mise en candidature seront disponibles à partir du 2 mars. Ils auront jusqu’au 9 avril pour recueillir les signatures nécessaires. Pour obtenir ce bulletin de mise en candidature, il faut faire un dépôt non remboursable de 10 000 $, a expliqué Mme Maltais.

Le bulletin de candidature doit être accompagné des signatures de 2000 membres du parti provenant d’au moins neuf régions, ainsi que d’au moins 50 circonscriptions. Les candidats doivent également obtenir la signature de 10 présidences de circonscriptions.

Mme Maltais a indiqué que les débats auront lieu entre le 15 avril et le 20 mai, sans en préciser la date. J’ai le mandat d’ouvrir le plus possible le débat […]. On va essayer de donner [aux candidats pressentis] le plus de chance possible de se présenter, a insisté Agnès Maltais.

À une question sur la demande d’aménagements formulées par l’humoriste Guy Nantel pour protéger les dates de ses spectacles tout au long de la course, Mme Agnès n'a fait état d'aucun accommodement : On ne veut favoriser ni défavoriser une personne candidate […], que tout le monde puisse être présent à tous les débats, y compris M. Nantel.

Mme Maltais a également précisé que la présidence des élections aura le dernier mot sur la date des débats.

Trois candidats déclarés

Le député de Jonquière Sylvain Gaudreault, l'avocat Paul St-Pierre-Plamondon et l'historien Frédéric Bastien ont déjà confirmé leur intention d’être de la course.

Stéphane Handfield, un militant de longue date du Parti québécois, et l'humoriste Guy Nantel se disent, quant à eux, toujours en réflexion.

Pour le moment, les dates retenues pour les débats sont le 15 avril et le 20 mai. Il y aura un minimum de deux débats nationaux, soit un à Montréal et un deuxième dans le Centre-du-Québec.

L'élection du nouveau chef aura lieu le 19 juin.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique