•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Départ d'un médecin dans une clinique de Gatineau : 1000 patients orphelins

La devanture d'une clinique médicale à Gatineau.

Le départ d'un médecin de la clinique a fait 1000 patients orphelins.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À Gatineau, 1000 patients se retrouvent dès maintenant sans médecin de famille après le départ de la Dre Jolin de la Clinique médicale de Touraine. Une situation que déplorent certains d'entre eux.

Après 23 ans à travailler comme médecin de famille, la Dre Isabelle-Sophie Jolin a pris une pause depuis quelque mois et a décidé de ne pas reprendre ses activités, a-t-elle indiqué dans une lettre adressée à ses patients datée du mardi 28 janvier.

On s'est fait domper comme des malpropres, a réagi Jacques Lessard, qui était un patient de la Dre Jolin, ainsi que toute sa famille.

Il ne blâme pas sa médecin, mais bien le fait que rien n'est prévu pour que lui et sa famille retrouvent rapidement un autre médecin.

J'ai 67 ans. Notre système de santé est malade et il est encore malade aujourd'hui. Ce qui me fait le plus de peine, c'est pour ma fille et ses trois petits enfants, a-t-il ajouté.

Les patients orphelins ne seront pas repris par les médecins de la clinique. Ils devront s'inscrire au Guichet d'accès à un médecin de famille (GAMF).

C'est ce qu'a fait Carole Pilon, une autre ancienne patiente de la Dre Jolin, aussitôt qu'elle a reçu la lettre il y a moins d'une semaine. Elle a été découragée de constater qu'il pouvait y avoir plus de 400 jours d'attente dans son cas.

Ma première nuit, je n'ai pas trop dormi, parce que j'étais inquiète de savoir ce qui arriverait dans ma situation. J'ai des problèmes de reins et je dois faire des suivis réguliers avec un néphrologue, qui envoie des résultats à mon médecin de famille qui prend la relève et fait un suivi avec moi, environ aux six mois, a-t-elle expliqué.

Carole Pilon utilise un ordinateur portable.

Carole Pilon devra se trouver un nouveau médecin de famille à Gatineau.

Photo : Radio-Canada

Ce n'est pas la première fois que cette situation survient dans la région. En décembre dernier, deux médecins ont pris leur retraite et trois autres sont en congé de maternité au Groupe de médecine familiale (GMF) d’Aylmer. D’ici l’été, environ 2000 patients se retrouveront orphelins.

Moins de patients orphelins en Outaouais?

Le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de l’Outaouais précise que le nombre de patients orphelins est en baisse dans la région.

Effectivement, il y a plusieurs départs de médecins de famille. Cependant, il faut noter que, depuis les six dernières années, l'Outaouais a réussi à pourvoir tous les postes, a écrit le CISSS de l’Outaouais dans un courriel adressé à Radio-Canada.

Les patients orphelins en Outaouais :

  • 2017 : 30 470
  • 2020 : 19 907

Source : CISSS de l'Outaouais

Par ailleurs, nous sommes confiants que la faculté de médecine de McGill en Outaouais qui ouvrira en août 2020 favorisera le recrutement des médecins de famille, a-t-il ajouté.

En janvier 2020, dans la région de l'Outaouais, 82 % de la population était prise en charge par un médecin de famille, comparativement à 72,6 % en janvier 2017.

Vers la fin de la pénurie?

Le président de l'Association des médecins omnipraticiens de l'Ouest du Québec, Dr Marcel Guilbault, reconnaît pour sa part une pénurie de médecins, mais qui concerne tout le Québec et pas seulement l'Outaouais.

Dans la région, on ne peut pas dire qu'on est en surplus de médecins. Au contraire, on est en déficit de façon importante, mais il y a des régions encore plus en déficit que nous, a-t-il nuancé.

Pour cette année, il croit que toutes les places de médecin de famille vont être comblées. Pour 2020, on a déjà 21 médecins sur 23 confirmés. Donc on devrait remplir notre plan d'effectifs cette année, a-t-il avancé.

Le Dr Guilbault a bon espoir que les choses s'arrangent notamment avec l'ouverture du campus outaouais de la Faculté de médecine de l’Université McGill à Gatineau et un nouvel hôpital dans la ville.

On espère que dans les prochaines années, ça va être plus facile de garder de jeunes médecins de famille dans la région, a-t-il conclu.

Avec les informations de Mama Afou et de Claudine Richard

Plus de détails à venir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !