•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fusillade fait 3 morts et 2 blessés dans un Airbnb au centre-ville de Toronto

Des véhicules de la police de Toronto sont stationnés devant un immeuble de copropriété la nuit.

Les véhicules de la police de Toronto sont stationnés devant l'immeuble de copropriété où les coups de feu ont été tirés vendredi soir.

Photo : CBC / Martin Trainor

Radio-Canada

Trois hommes ont été tués par balle et deux autres ont été blessés lors d'une soirée dans une location Airbnb au centre-ville de Toronto.

La police a identifié samedi soir les victimes comme étant Tyronne Noseworthy, 19 ans, de Toronto, Jalen Colley, 21 ans, et Joshua Gibson-Skier, 20 ans, qui sont tous les deux de Brampton.

La police a indiqué qu'elle ne recherchait aucun suspect. Selon l'enquête préliminaire, les tireurs impliqués dans la fusillade sont morts.

Deux jeunes hommes noirs.

Jalen Colley, 21 ans, de Brampton (à gauche) et Tyronne Noseworthy, 19 ans, de Toronto (à droite) font partie des victimes.

Photo : Police de Toronto

Les équipes d'urgence ont été appelées vers 22 h 20 vendredi à cause de multiples coups de feu entendus dans un étage élevé d'un immeuble d'habitation du chemin Queens Wharf, dans le secteur de la rue Bathurst et du boulevard Fort York.

Quatre personnes ont reçu des coups de feu. Trois ont succombé à leurs blessures : deux de ces victimes ont été déclarées mortes sur les lieux de la fusillade, et la troisième a été transportée à l'hôpital, où elle est décédée. La quatrième personne a été gravement blessée, mais sa vie n'est pas en danger. Une autre personne a subi une légère coupure.

Les autorités ont indiqué samedi que la fusillade est survenue dans un appartement et un couloir adjacent au 32e étage de l'immeuble. Deux armes à feu ont été trouvées sur les lieux.

Des équipes d'ambulanciers en train d'amener un brancard dans un immeuble.

Des équipes d'ambulances ont été appelées à intervenir vers 22 h 20 vendredi.

Photo : CBC

Le chef du Service de police de Toronto, Mark Saunders, s'était rendu sur les lieux de la fusillade dans la nuit en raison de la gravité de la situation. D'abord et avant tout, chaque fois qu'il y a des vies qui sont perdues, c'est une préoccupation non seulement pour le Service de police de Toronto, mais aussi pour les membres de la communauté.

Je voulais m'assurer que les ressources adéquates étaient bien là et je voulais m'assurer que nous prenions toutes les mesures nécessaires pour résoudre cette enquête au mieux de nos capacités.

Mark Saunders a aussi demandé aux témoins de la scène ou quiconque ayant vu ou entendu quoi que ce soit à communiquer avec les autorités.

Aucune arrestation n'a été effectuée. La police a précisé ne pas rechercher activement de suspect sans donner plus de précisions.

L'escouade des homicides du corps policier torontois enquête pour faire la lumière sur cette affaire.

Le détective Henri Masman de la police de Toronto

Le détective Henri Masman de la police de Toronto a dit samedi matin ne pas rechercher de suspect.

Photo : CBC

Le maire de Toronto, John Tory, a par ailleurs indiqué par voie de communiqué que le programme communautaire en cas de crise de la Ville a été activé pour aider les résidents du quartier à surmonter cette tragédie.

Il a rappelé que mardi dernier, les maires et chefs de police du Grand Toronto se sont réunis pour tenter de trouver des solutions à la violence armée et demander au gouvernement fédéral de prendre de nouvelles mesures afin de lutter contre le trafic d'armes à feu à la frontière.

Le maire de Toronto, John Tory, a publié un communiqué affirmant qu'il était plus que jamais déterminé à réduire le taux de violence armée dans la ville.

La fusillade pendant la nuit est, comme pour d'autres, totalement inacceptable, a-t-il déclaré.

Une ambulance devant un immeuble de condos avec beaucoup de gens dans le hall.

Une forte présence policière a pu être observée dans un immeuble d'appartements du quartier.

Photo : CBC

Airbnb dit interdire les soirées

À la fin de l'année dernière, Airbnb a annoncé une interdiction des fêtes privées après que cinq personnes ont été tuées lors d'une fête d'Halloween dans une location à Orinda, en Californie, qui était répertoriée sur leur site.

L'interdiction interdisait les fêtes ouvertes sur invitation au cours desquelles les organisateurs ouvraient la maison à quiconque souhaitait y assister, par exemple en faisant de la publicité sur les réseaux sociaux.

L'entreprise a également déclaré qu'elle interdisait les grandes fêtes et événements dans les annonces Airbnb dans les résidences multifamiliales telles que les appartements et les immeubles en copropriété.

Airbnb a déclaré utiliser la technologie pour déterminer quelles réservations étaient susceptibles d'être faites pour des parties non autorisées, en examinant des choses comme la taille des propriétés par rapport à la durée de leur réservation.

Une porte-parole d'Airbnb a refusé de commenter l'efficacité de ces mesures de sécurité, mais a déclaré que l'entreprise était au courant de cet incident.

La sécurité de notre communauté est notre priorité et nous enquêtons d'urgence sur cet incident pour comprendre si un invité ou un hôte d'Airbnb était impliqué, a-t-elle déclaré dans un courriel à La Presse canadienne.

Ce n'est pas la première fusillade qui survient lors d'une soirée dans un logement loué sur Airbnb à Toronto.

Un étudiant du Humber College a intenté une action en justice contre l'entreprise après avoir été blessé par balle dans le bassin alors qu'il assistait à une soirée dans un manoir loué sur Airbnb en avril dernier, dont la fête avait été annoncée en ligne.

Il a déclaré qu'Airbnb aurait dû savoir que les propriétés locatives meublées de façon minimale étaient couramment utilisées pour les fêtes et les événements où des violences pouvaient avoir lieu.

Pour sa part, l'entreprise a déclaré qu'elle avait retiré la personne qui avait réservé la maison de sa plateforme.

À Ottawa, la police enquêtait sur une fusillade dans une propriété louée sur Airbnb dans le centre-ville le mois dernier. Cet incident a fait un mort de 18 ans et en a blessé trois autres.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !