•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus d'un million de dollars dépensés pour les voyages des cadres en éducation

Silhouette d'un homme qui marche en tirant une valise dans un couloir d'aéroport vitré avec vue sur des avions stationnés sur la piste.

Londres, Las Vegas, Milan : certaines destinations des cadres en éducation peuvent surprendre.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement du Manitoba a dévoilé les dépenses faites par chacune de ses divisions scolaires pour des voyages à l'extérieur de la province. Malgré certaines destinations qui peuvent sembler surprenantes, les divisions scolaires soulignent que le développement professionnel des gestionnaires est essentiel.

De 2017 à 2019, plus d'un million de dollars ont été dépensés par les cadres de la quarantaine de divisions scolaires du Manitoba, pour des voyages en dehors de la province.

Pour le ministre de l'Éducation, Kelvin Goertzen, ces chiffres montrent qu'il y a du gras à couper. Il demande donc aux divisions scolaires de réduire de 15 % leur nombre de gestionnaires et leurs dépenses en gestion.

Parmi les divisions scolaires du Manitoba, c'est celle de Rolling River dans l'ouest du Manitoba qui dépense le plus en voyages hors province, avec 16 $ déboursés par élève.

La Division scolaire de Winnipeg, la plus importante de la province, est la moins dépensière en voyages, avec 0,60 $ par élève dépensés en 2 ans.

De son côté, la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) arrive au 6e rang, dépensant environ 11 $ par élève.

Des dépenses nécessaires, répliquent les divisions scolaires

Pour Alain Laberge, le directeur général de la DSFM, étaler ces dépenses des divisions scolaires sans les expliquer « frise la démagogie ».

La division scolaire Rolling River, la plus dépensière, compte à son effectif six déplacements hors province en 2 ans. Il s’agit de formation en utilisation de logiciels, de congrès sur l’éducation autochtone et l’éducation en milieu rural.

La commissaire Arlene Reid indique que réduire les frais de déplacement est une priorité que s'était donnée la division scolaire de Winnipeg il y a deux ans, ce qui explique les dépenses minimes de ses cadres en voyages hors province. 

Du côté de la DSFM, Alain Laberge explique que, sur 40 voyages effectués par les cadres, 24 sont reliés à des événements la Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF) et du Regroupement national des directions générales de l'éducation (RNDGE).

La DSFM fait partie de ces deux organismes pancanadiens francophones, et une représentation de la division scolaire est de mise aux événements.

Alain Laberge mentionne également cinq voyages à San Francisco en juillet pour participer à la conférence de John Hattie, ajoutant que « les gens n'étaient pas nécessairement payés ».

Dans tous les cas, les déplacements hors province sont nécessaires pour le développement professionnel en français, soutient le directeur de la DSFM.

Combien d’ateliers sont donnés en français ici au Manitoba pour les administrateurs? Moi, je n'en ai pas vu. Pour avoir une formation, il faut aller à l’extérieur.

Alain Laberge, directeur général, DSFM

La province prévoit un budget de 1,33 milliard de dollars pour l'éducation en 2020-2021.

Avec les informations de Gavin Boutroy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique provinciale