•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier centre francophone pour les familles de la région de York

Trois enfants jouent avec des blocs.

Les enfants de 0 à 6 ans peuvent visiter le centre ON y va avec leurs parents.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Neuf mois après l’ouverture d’un premier centre ON y va, à Markham, l’Association des francophones de la région de York (AFRY) se réjouit de pouvoir enfin annoncer officiellement la nouvelle à la communauté.

Une éducatrice francophone organise des activités gratuites du mardi au samedi dans l’édifice de l'école élémentaire catholique Sainte-Marguerite-Bourgeoys pour les enfants de 0 à 6 ans qui viennent accompagnés de leurs parents.

Depuis l’ouverture en avril dernier, une soixantaine de familles ont visité le centre. La directrice de l’AFRY, Nadia Martins, s’attend à ce que le nombre augmente maintenant que l’information est diffusée.

La directrice générale de l'AFRY, Nadia Martins, en conférence de presse.

La directrice générale de l'AFRY, Nadia Martins

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Depuis avril 2019, c’était beaucoup le bouche-à-oreille, mais là, on est tellement fier de pouvoir commencer à en parler de façon plus ouverte avec la communauté.

Nadia Martins, directrice générale, AFRY

Certains parents, comme Micheline Chow qui vit à Markham, sont déjà des habitués du centre.

Micheline Chow tient sa fille dans ses bras,

Micheline Chow amène ses deux filles au centre régulièrement.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

La mère de famille se réjouit d’exposer ses deux enfants à un environnement francophone régulièrement, étant donné que son conjoint parle anglais avec les enfants.

C'était très important pour moi de trouver un environnement où je pouvais communiquer avec d'autres adultes et enfants en français pour exposer les enfants à la langue et les aider à développer leur vocabulaire.

Micheline Chow, mère de famille et résidente de Markham

Plusieurs familles de municipalités avoisinantes fréquentent aussi le centre.

Maude Boulanger y amène fréquemment ses deux filles. Elle vit à King City, à une trentaine de minutes de route.

On avait le goût d'essayer et surtout de l'encourager [l'initiative] pour qu'il y ait plus d'initiatives comme ça dans la région, affirme-t-elle.

La ville de Markham est devenue, en 2015, une région désignée en vertu de la Loi sur les services en français.

Selon Mme Martins, des discussions sont déjà entamées avec la municipalité régionale de York au sujet de l’ouverture d’autres centres éventuellement.

Le centre ON y va a été inauguré lors d’une conférence de presse vendredi à laquelle étaient conviés plusieurs élus, dont le député provincial de Markham-Thornill, Logan Kanapathi, et le maire de Markham, Frank Scarpitti.

Le bureau du ministère de l’Éducation, qui finance le projet, n’avait pas répondu à nos questions avant notre heure de tombée au sujet du délai de neuf mois entre l’ouverture du centre et l’annonce officielle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !