•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les secrets des formations rocheuses de la Gaspésie

Des guides en formation devant la formation rocheuse qui montre que le terrain ea subi de puissantes transformations, passant de l'horizontale à la verticale.

Le géosite du Havre des Pêcheurs à Percé permet d'observer la juxtaposition de roches basculées à la verticale sur le côté nord du havre alors que les mêmes roches sont disposées à l'horizontale, sur le côté sud du havre.

Photo : Isabelle Cyr-Parent

« Du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent », disait Napoléon Bonaparte à son passage en Égypte. N'en déplaise au plus célèbre des conquérants de France, 500 millions d'années nous contemplent lorsque nous portons attention aux plus anciennes formations rocheuses de la Gaspésie.

Avec son numéro intitulé Le discours de la Terre, le Magazine Gaspésie met en valeur ce patrimoine qui nous échappe parfois, peut-être parce qu’il est trop évident.

Pour comprendre cette passionnante histoire minérale (une partie du moins) on peut écouter les quatre signataires de textes sur les formations géologiques de la Gaspésie qui ont accordé des entrevues à Bon pied bonne heure.


L’histoire des formations rocheuses qui ont forgé le paysage gaspésien

La responsable des communications et rédactrice en chef du Magazine Gaspésie, Marie-Josée Lemaire-Caplette, les présente.

Magazine Gaspésie intitulé Le discours de la terre

Magazine Gaspésie - Le discours de la terre

Photo : Radio-Canada / Julien Desgens


Le mont Lyall

La directrice générale de la mine du mont Lyall, Danielle Duguay, explique l'origine des fameuses géodes qui font la renommée de ce site.

Agate du mont Lyall en Gaspésie

Agate du mont Lyall en Gaspésie

Photo : Danielle Duguay


Les formations géologiques

Lorsqu'on regarde attentivement le relief du parc national Forillon et de la côte nord de la Gaspésie, on remarque des couches de roches différentes, que l'on pourrait parfois qualifier de « torturées ». Elles nous disent que la Gaspésie a voyagé et s'est transformée sur des millions d'années, explique Maxime St-Amour, chef de l'interprétation naturelle, historique et culturelle au parc Forillon de 1970 à 1998.

Couches de roches plissées dans tous les sens.

La roche en place en Gaspésie montre parfois de forts plissements bien visibles, surtout sur la rive nord de la péninsule. Mais en fait, toute la Gaspésie s’est soulevée en chaîne de montagnes grâce à de grandes poussées.

Photo : collaboration Maxime St-Amour


L’ère de glace

Le passage des glaces a considérablement modelé le paysage gaspésien. Il y a 24 000 ans, l'immense glacier inlandsis Laurentidien recouvrait l'ensemble du Québec sauf... la Gaspésie! Elle était déjà enfouie sous son propre glacier, appelé la calotte gaspésienne, explique la géographe Myriane Houde Poirier.

Vue sur le sommet avec des pierres. Un décor arctique. En arrière-plan : les montagnes du parc de la Gaspésie

La calotte gaspésienne a eu peu d'impact sur l'érosion du mont Jacques-Cartier. En revanche, les multiples glaciations l'ont modelée.

Photo : Myriane Houde Poirier


Percé l’exceptionnelle

À Percé, il est possible d'observer cinq formations géologiques différentes qui racontent une histoire s'échelonnant sur 500 millions d'années. Le phénomène a d'ailleurs permis au territoire d'être désigné Géoparc mondial UNESCO, rappelle Isabelle Cyr-Parent, responsable sciences et éducation au Géoparc mondial de l'UNESCO de Percé. Elle signe un texte dans le dernier numéro du Magazine gaspésie.

La vue des sentiers du Géoparc de Percé en hiver.

La vue des sentiers du Géoparc de Percé en hiver.

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !