•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet de parc éolien à Anse-Bleue est en veilleuse, dit le ministre Jeff Carr

Une éolienne lors d'un coucher de soleil.

La décision de Bathurst de retirer ses billes et son intention d'investir 20 millions de dollars dans le projet de parc éolien à Anse-Bleue n'a pas étonné le ministre Jeff Carr.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

« En ce qui concerne le ministère de l'Environnement et des Gouvernements locaux, le projet est en veilleuse jusqu'à ce qu'ils [Naveco Power] trouvent un autre partenaire pour y participer. »

C'est ce qu'indique le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux, Jeff Carr, dans sa toute première entrevue sur le projet de parc éolien à Anse-Bleue depuis que la Ville de Bathurst s'est retirée.

Il avait été sollicité à plusieurs reprises depuis ce retrait de Bathurst, le 9 décembre dernier, mais n,a pas donné suite aux demandes d'entrevue.

Je ne pense pas avoir évité qui que ce soit : vous, la députée Isabelle Thériault ou n'importe qui dans le DSL [d'Anse-Bleue]. C'est simplement que le projet n'a pas changé ou été de l'avant, se justifie-t-il.

Le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick, Jeff Carr

Le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux du Nouveau-Brunswick, Jeff Carr

Photo : CBC

La décision de Bathurst de retirer ses billes et son intention d'investir 20 millions de dollars dans cette aventure ne l'a pas étonné.

Je n'ai pas été trop surpris du retrait de Bathurst. C'est un gros projet qui a soulevé un tollé. La députée de la région, Isabelle Thériault ne l'a pas appuyé, dit le ministre.

Des opposants au projet de parc éolien, devant l'hôtel de Ville de Bathurst.

Des opposants au projet de parc éolien, devant l'hôtel de Ville de Bathurst.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Le ministre Carr indique qu'il attend simplement de voir la suite.

[En] attendant qu'un partenaire se joigne à Énergie Nouveau-Brunswick et Naveco, il n'y a pas grand-chose que je peux faire.

Jeff Carr
Anse-Bleue

Anse-Bleue

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Quand on demande au ministre Carr s'il pense que le projet de parc éolien pourra se réaliser, il rétorque que ce dossier ne lui appartient pas.

Ce n'est pas mon projet, alors je ne sais vraiment pas, répond-il. Ce serait à Énergie Nouveau-Brunswick de répondre à cette question.

À Anse-Bleue ou ailleurs

Même avec ce qu'il sait aujourd'hui, il réitère que la décision ne relève pas de son ministère, bien qu'il dise soutenir les initiatives visant à favoriser l'environnement dans la province. La province aimerait voir davantage d'infrastructures vertes se développer. C'est important pour l'avenir, les éoliennes et l'énergie solaire, dit-il.

Selon lui, d'autres régions de la province bénéficieraient d'un tel projet. Il cite entre autres Saint-Léolin, Campbellton et Belledune.

Si les gens d'Anse-Bleue ne le veulent pas chez eux... Je pense qu'on a entendu cela clairement, mais ce n'est pas à moi de décider.

Jeff Carr
Plusieurs résidents d'Anse-Bleue n'ont pas attendu d'avoir plus d'informations pour signifier leur opposition au projet.

Plusieurs résidents d'Anse-Bleue n'ont pas attendu d'avoir plus d'informations pour signifier leur opposition au projet.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Le fait qu'il ne vive pas à Anse-Bleue l'amène aussi à poser un regard différent sur la situation, explique-t-il.

[Je] ne vis pas à Anse-Bleue. Je ne sais pas quels sont les effets d'avoir un parc éolien dans ma cour arrière. Mais je suppose que c'est aux gens de cette région de décider. Les partenaires dans ce projet doivent convaincre ceux qui y vivent que c'est un bon projet pour eux.

De nombreuses réactions

Le ministre de l'Environnement et des Gouvernements locaux indique qu'il a reçu bien des échos, à Fredericton, de l'humeur des résidents de la région d'Anse-Bleue.

J'ai reçu de nombreux courriels dans lesquels ils me faisaient savoir s'ils étaient contents ou non, dit-il. À un moment donné, ces compagnies et Énergie Nouveau-Brunswick doivent faire mieux pour convaincre les résidents que ces projets sont bons pour leur région.

La réunion publique, dimanche, va se tenir au centre des loisirs d'Anse-Bleue.

La réunion publique, dimanche, va se tenir au centre des loisirs d'Anse-Bleue.

Photo : Radio-Canada / Alix Villeneuve

Jeff Carr sait qu'une importante réunion publique d'information de Naveco Power aura lieu, ce dimanche, à Anse-Bleue. On confirme qu'un représentant du gouvernement sera présent.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !