•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

Cannabis dans l'espace public et appréhension parentale

Quelques boîtes de produits de cannabis dans un présentoir.

Quelques boîtes de produits de cannabis dans un présentoir.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marie Yambayamba

Jean-Marie Yambayamba

Lors d'une visite récente au West Edmonton Mall, j'ai été quelque peu ébranlé de voir un important détaillant de cannabis, bien installé, dans un coin très fréquenté par les visiteurs. Le centre commercial fait partie des endroits que j'aime visiter en famille. Je me sentais mal à l'aise de passer avec mes enfants, encore mineurs, devant une boutique de marijuana, sur notre route vers la librairie voisine ou le cinéma, un étage plus haut.

Avant la légalisation du cannabis récréatif, comme après, j'ai toujours été habité par l'inquiétude de ne pas exposer les adolescents à cette drogue naturelle qui a des effets sur le corps et sur le cerveau.

Je dois reconnaître que la substance fait l'objet d'un encadrement étroit, aussi bien au fédéral que dans les provinces, ainsi que sur le Web, mais sa présence de plus en plus visible dans notre quotidien est loin de me rassurer, surtout pas au West Edmonton Mall!

Une des multiples entrées du West Edmonton Mall, le centre commercial le plus visité de la capitale albertaine.

Une des multiples entrées du West Edmonton Mall, le centre commercial le plus visité de la capitale albertaine.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marie Yambayamba

Je parie que je vais probablement cesser d'en être impressionné, comme c'est d'ailleurs déjà le cas pour les commerces d'alcool, mais, je n'en suis pas encore là.

Une visite inusitée

Pour gérer ma propre crainte, je m'étais promis une visite à la boutique Aurora qui ne laisse rien voir de l'extérieur.

En cette fin de mois de janvier, j'ai réuni mon courage pour traverser la porte du commerce.

Cette entrée qui montre déjà qu'ici on ne badine pas avec la sécurité s'est rapidement refermée derrière moi et soudain, je me retrouvais dans une magnifique salle d'exposition avec des sièges et des présentoirs exhibant minutieusement une multitude d'objets.

L'extérieur de a boutique Aurora au West-Edmonton Mall.

L'extérieur de la boutique Aurora au West Edmonton Mall.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marie Yambayamba

Quelques employés attablés au comptoir jasaient. Où est le cannabis?, me suis-je surpris à leur demander après avoir réalisé que je ne voyais que des bouteilles isothermes, des pains de savon, du gel nettoyant, de beaux contenants remplis de cotons-tiges, des livres, des chandails, etc.

C'est par là!, m'a répondu une employée en me montrant une autre porte automatique. Je m'en suis approché et une salle aux lumières multicolores m'a accueilli.

Sur un mur, mes yeux ont remarqué cette inscription : We are the cannabis people, nous sommes le peuple du cannabis (en traduction libre).

J'y étais et ma visite guidée pouvait commencer. Pourriez-vous me présenter ce que vous avez ici? Je n'y connais pas grand-chose et je suis un peu curieux, ai-je demandé à la première employée en face de moi.

Présentation alléchante

Pendant plusieurs minutes, l'employée m'a fait défiler devant une gamme d'accessoires et la variété de produits du cannabis disponibles : en flacons, en boîtes ou en paquets. À un mur, les visiteurs peuvent même sentir pour apprécier et éclairer leur choix.

Les clients peuvent sentir des produits de cannabis disponibles dans le commerce.

Les clients peuvent sentir des produits de cannabis disponibles dans le commerce.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marie Yambayamba

J'étais curieux de découvrir les produits comestibles qui, dans mon esprit, devraient être les plus tentants, mais il n'y en avait pas ce jour-là. Les provisions que nous avons reçues de la Commission des jeux de hasard, de l'alcool et du cannabis se sont envolées en peu de temps, nous en attendons d'autres, m'a expliqué la guide.

Aurais-je été tenté d'en acheter de ces produits comestibles, s'il y en avait? Je l'ignore. Après quelques minutes additionnelles de visite, je suis ressorti, à la fois rassuré et toujours inquiet.

Des accessoires en vente dans une des salles de la boutique Aurora au West Edmonton Mall.

Des accessoires en vente dans une des salles de la boutique Aurora au West Edmonton Mall.

Photo : Radio-Canada / Jean-Marie Yambayamba

Rassuré, mais...

J'étais impressionné par la qualité de l'environnement que le commerce a créé pour éloigner les mineurs, attirer les clients, les informer et les laisser eux-mêmes prendre la décision d'acheter ou non du cannabis, un autre produit ou un quelconque accessoire.

Je restais cependant inquiet de la fascination qu'une boutique de cannabis pourrait continuer de susciter dans l'esprit des mineurs.

J'avais du mal à chasser de mon esprit la crainte que mes petits n'attendent qu'une occasion pour finir par entrer et découvrir ce qu'ils côtoient de plus en plus, mais que les commerces de marijuana et les adultes croient leur cacher encore!

Ma visite dresse en tout cas la table pour un échange plus éclairé avec eux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Cannabis