•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les deux Mario et leurs fidèles amorcent leur expédition sur le lac Saint-Jean

Un groupe d'aventuriers avancent sur les glaces du lac St-Jean.

Mario Cantin et Mario Bilodeau mènent le groupe d'aventuriers.

Photo : Radio-Canada / Thomas Laberge

Radio-Canada

Le froid était mordant vendredi matin au parc de la Pointe-Taillon, mais rien ne pouvait empêcher les participants du Double Défi des deux Mario d’entamer leur aventure sur les glaces du lac Saint-Jean.

Le mercure indiquait -25 degrés Celsius lorsqu’ils ont chaussé raquettes et skis pour s’élancer sur ce désert de neige et de glace.

Les deux mordus de plein air à l’origine de l’événement, Mario Bilodeau et Mario Cantin, étaient aux anges.

C’est l’un des beaux départs! Le soleil est extraordinaire.

Mario Bilodeau

Une trentaine de participants seront à leurs côtés dans les trois prochains jours. Ils dormiront deux nuits sur les glaces et rallieront Roberval dimanche midi.

Deux autres traversées auront lieu la semaine prochaine : de Roberval à Saint-Henri-de-Taillon, puis de Saint-Henri-de-Taillon à Roberval, soit six autres journées sur les glaces.

Des participants s'élancent en raquettes et en ski sur le lac Saint-Jean.

Cette année, trois traversées distinctes sont organisées.

Photo : Radio-Canada / Thomas Laberge

Au total, trois groupes différents participent aux expéditions. Le premier rassemble surtout des employés de la Banque Nationale, l’employeur de Mario Cantin, l’un des instigateurs.

Les deux Mario sont les seuls à effectuer les trois traversées au complet.

Le Double défi est organisé au profit de la Fondation Sur la pointe des pieds, un organisme qui offre des voyages thérapeutiques aux jeunes atteints de cancer.

Des inquiétudes inattendues

La tragédie qui a coûté la vie à six motoneigistes la semaine dernière au Lac-Saint-Jean a provoqué beaucoup d’inquiétudes dans le groupe. Personne ne s’est désisté, mais Mario Bilodeau avoue que le téléphone n’a pas dérougi. Des aventuriers qui connaissaient peu la région étaient préoccupés pour leur sécurité. L’équipe a dû les rassurer.

On est complètement au milieu du lac, loin des cours d’eau. C’est un environnement très sécuritaire.

Mario Bilodeau

Le spécialiste du plein air rappelle qu’il s’agit d’un accident malheureux, mais exceptionnel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Sports