•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Nouveau-Brunswick ouvrira des bureaux de développement économique en Inde et en Europe

Blaine Higgs prononce discours sur l’état de la province le jeudi 30 janvier 2020 à Fredericton.

Blaine Higgs prononce discours sur l’état de la province le jeudi 30 janvier 2020 à Fredericton.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick veut ouvrir des bureaux d’Opportunités NB en Inde et en Europe. Il compte aussi faire pression auprès d’Ottawa pour que la province accueille davantage d’immigrants, a révélé le premier ministre Blaine Higgs dans son discours sur l’état de la province, jeudi soir, au palais des congrès de Fredericton.

Le Nouveau-Brunswick vise des investissements privés internationaux et une hausse des seuils de l’immigration pour se débarrasser de l’étiquette de province la plus pauvre au Canada.

Un banquet.

Blaine Higgs a prononcé son discours annuel sur l’état de la province au palais des congrès de Fredericton, jeudi soir.

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

De plus, M. Higgs souhaite que le Nouveau-Brunswick soit parmi les premiers à adopter la technologie 5G et invite le secteur des télécommunications à venir y tester ses nouvelles technologies.

Pour favoriser la rétention des nouveaux arrivants, le premier ministre promet un nouveau programme à l’intention des immigrants afin de défendre leurs intérêts, réduire les formalités administratives et les aider à obtenir des titres de compétences.

Un bureau en Inde, un autre en Europe

Le chef du Parti progressiste-conservateur, qui dirige depuis l’automne 2018 un gouvernement minoritaire à Fredericton, a expliqué que son administration allait augmenter la portée d’Opportunités NB.

Le Nouveau-Brunswick ouvrira un bureau en Inde dans le but d’attirer des talents et des investissements internationaux, a-t-il dévoilé jeudi. Il n’a pas précisé quand cette ouverture aurait lieu.

Par ailleurs, on devrait voir au cours de la première moitié de l’année un bureau d’Opportunités NB en Europe pour soutenir les entreprises néo-brunswickoises qui désirent s’y développer.

Opportunités Nouveau-Brunswick se concentrera au cours des prochaines années à tenter d'attirer des personnes œuvrant dans des secteurs émergents tels que la cybersécurité, la santé numérique et l'innovation énergétique, a dit M. Higgs.

Plus d’immigrants

L’objectif de la province, aux prises avec le vieillissement de sa population et une pénurie de main-d’œuvre, est d’attirer 7500 nouveaux arrivants par an jusqu’en 2024, le maximum permis par le fédéral, a rappelé le premier ministre jeudi soir.

Le Nouveau-Brunswick exercera des pressions intensives sur le gouvernement fédéral pour qu’il augmente le nombre d’immigrants que nous pouvons accueillir à au moins 10 000 par année.

Une citation de Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Au premier rang pour accueillir la technologie 5G

Dans son discours de jeudi, Blaine Higgs a déploré ce qu’il perçoit comme un retard dans l’innovation et un manque de productivité. Il souhaite qu’Opportunités NB se lance en mission pour renseigner les entreprises de la province sur les avantages de l’innovation et de la productivité.

Automation, intelligence artificielle, robotique, technologies à haut rendement permettraient des gains de productivité importants au Nouveau-Brunswick, a-t-il soutenu.

La province a les yeux sur trois secteurs émergents, a dit M. Higgs, soit la santé numérique, la cybersécurité et l’innovation énergétique.

Tout cela passe entre autres par l’adoption de la 5G, estime le premier ministre, qui veut que le Nouveau-Brunswick soit au premier rang pour accueillir le nouveau réseau de communications mobiles. Nous accueillerons favorablement l’intérêt des chefs de file des télécommunications et des fabricants d’équipement qui voudront mettre à l’essai leurs technologies dans notre province, a-t-il lancé.

Quel avenir pour les fonds de développement économique?

Blaine Higgs propose d’uniformiser les fonds de développement économique de la province, et de faire passer les demandes par un guichet unique.

Ce processus sera complètement transparent et à l’abri de toute ingérence politique, promet-il.

La province, dit-il, vise une injection de 3 milliards de dollars en capitaux privés.

Célébrer les entreprises d'ici

Le premier ministre a ajouté que les Néo-Brunswickois doivent cesser de faire trop preuve de modestie.

Il faut se féliciter que la province accueille de grandes entreprises comme Cooke Aquaculture - la plus grande société indépendante de fruits de mer au monde - Siemens, IBM, EXXON, McCain Foods, Irving, Imperial Manufacturing, Barbour et Moosehead.

Une citation de Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Ces noms vous semblent-ils familiers? a-t-il demandé à la foule.

Le moment est venu de réfléchir à un nouveau Nouveau-Brunswick, a-t-il déclaré.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.