•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des ophtalmologistes de Calgary offrent des consultations à moindre coût aux immigrants

Une optométriste réalise un examen de la vue sur un homme dont le menton et le front sont appuyés contre un instrument pour stabiliser son visage.

Les consultations ont lieu une fois par mois (archives).

Photo : Getty Images / Robyn Beck

Émilie Vast

L’organisme Immigrant Services Calgary s’est associé aux médecins de Nation’s Vision pour offrir régulièrement dans ses locaux du centre-ville des consultations d'ophtalmologie. L'objectif est de rendre ces soins de santé plus accessibles à la population immigrante.

La santé oculaire est rarement la priorité des immigrants, constate la coordonnatrice des communications et du marketing d’Immigrant Services Calgary, Susy Alfaro.

Un des premiers obstacles quand les personnes arrivent dans un nouveau pays, c’est : "Où est-ce que je vais vivre, comment est-ce que je trouve un travail", etc. Elles ne pensent pas nécessairement tout de suite à la santé et la chose à laquelle elles pensent le moins, c’est les soins de la vue, explique-t-elle.

C’est ce constat qui a amené l’organisme à s’associer à Nation’s Vision, des optométristes et des ophtalmologistes qui sont spécialisés dans l’accès aux soins.

Grâce à une clinique mobile, ils offrent des consultations gratuites ou à moindre coût aux personnes qui en ont besoin.

Une fois par mois, les spécialistes de Nation’s Vision apporte donc tout leur matériel dans les locaux d’Immigrant Services Calgary au centre-ville. 

Le fait que les nouveaux arrivants ne savent pas comment le système de santé fonctionne ici, ça peut aussi être un obstacle, souligne Susy Alfaro. On parle donc avec eux, ils connaissent le lieu, on utilise des interprètes si besoin est.

L’ophtalmologiste Ugo Dodd est, elle aussi, convaincue que ne pas obliger [ les immigrants] à aller dans une clinique, mais leur offrir les consultations là où ils reçoivent d’autres services, facilite les choses. 

Chez Nation’s Vision, nous voyons surtout des gens qui ont juste besoin de lunettes, dit Ugo Dodd.  Avoir des lunettes, ça peut nous permettre de conduire, de pouvoir apprendre à l’école, de lire les formulaires qu’on doit remplir, de voir les personnes qui nous parlent. Quand on a des problèmes de langue, pouvoir voir les personnes qui nous parlent, leur bouche, leur expression, ça peut nous aider à les comprendre.

La vision est un des éléments fondamentaux pour la qualité de vie.

Ugo Dodd, ophtalmologiste à Nation’s Vision

Sur le site Internet de Nation’s Vision, on peut lire que les nouveaux arrivants consultent trois fois moins un optométriste que le reste de la population. 

Diagnostiquer d’autres problèmes médicaux

Depuis le lancement du partenariat, plus de 170 personnes ont bénéficié de consultations à moindre coût. 

[Les examens de la vue] ça nous permet aussi de diagnostiquer des problèmes médicaux et d'aider à voir d’autres spécialistes [au] besoin , ajoute Ugo Dodd.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !