•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un chef de la région d’Ottawa au prestigieux Championnat culinaire grâce à ce plat

Le propriétaire du Black Tartan Kitchen à Carleton Place tentera de remporter la compétition

Un plat d’agneau accompagné de patates et de rutabaga grillé, d’un pâté aux épices écossaises et d’un pierogi préparé par Ian Carswell, le propriétaire du Black Tartan Kitchen à Carleton Place.

Une photo vaut mille mots : c’est avec ce plat que Ian Carswell a remporté le Championnat régional culinaire.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Plamondon

Le propriétaire et chef du restaurant le Black Tartan Kitchen, Ian Carswell, n’est peut-être pas tombé dans la marmite du druide quand il était petit, mais un peu à l’image d’Obélix, sa passion pour la restauration ne connaît aucune limite. Son talent lui a valu une participation au prestigieux Championnat canadien culinaire, qui se tient à Ottawa cette fin de semaine. Il compte bien démontrer qu’il a sa place parmi les grands chefs.

Ian Carswell est nerveux, anxieux et un peu excité à l’idée de prendre part à ce concours d’envergure nationale – pensez à l’émission Les Chefs! de Radio-Canada, mais en trois fois plus gros et trois fois plus intense. Il a cependant très hâte de montrer ce que sa petite équipe de cuisiniers peut accomplir.

Ce sera une belle opportunité de faire connaître mon restaurant.

Ian Carswell

Le Black Tartan Kitchen est un restaurant qui a ouvert ses portes à Carleton Place il y a à peine trois ans. On y propose une cuisine française raffinée, mais décontractée; classique avec une touche de modernité; traditionnelle, mais sans grande prétention.

Nous gardons le menu reconnaissable et accessible, explique Ian Carswell, qui a une approche terre à terre vis-à-vis de la nourriture. Nous travaillons beaucoup avec les agriculteurs et les producteurs locaux. On élabore notre menu en fonction de ce qui est disponible dans la région.

Pour obtenir leur place au Championnat, Carswell et son équipe ont dû remporter le concours régional, qui s’est déroulé au restaurant Le Cordon Bleu, à Ottawa, le 19 novembre dernier. Ils ont gagné la faveur des juges grâce à un plat d’agneau accompagné de patates et de rutabaga grillé, d’un pâté aux épices écossaises et d’un pierogi.

Une équipe de cinq hommes lors d'un championnat de cuisine.

Le chef Ian Carswell (au centre) est entouré de son équipe, lors du Championnat régional qui s'est déroulé le 19 novembre dernier au restaurant Le Cordon Bleu, à Ottawa.

Photo : Transparent Kitchen

Le Championnat canadien culinaire (Nouvelle fenêtre) regroupera une douzaine d’équipes de chefs provenant de partout au Canada. Ce concours peut propulser une carrière et solidifier une réputation. Marc Lépine, le propriétaire et chef du restaurant L’Atelier à Ottawa, a l’immense privilège d’avoir remporté ce concours deux fois, en 2012 et en 2016.

La recette du succès : garder ça simple

C’est un peu par hasard que Ian Carswell gagne sa vie derrière les fourneaux. Il a d’abord songé à devenir enseignant, mais un emploi dans la cuisine d’un restaurant familial à North Bay a élargi ses horizons.

J’ai réalisé que j’aimais cuisiner et apprendre de nouvelles méthodes de cuisson. J’aime voir la joie que peut procurer de la bonne nourriture chez les gens, déclare Ian Carswell. J’ai donc décidé de faire un stage et j’ai quitté l’université. Depuis, je n’ai jamais plus regardé en arrière.

Sa passion l’a mené à travers l’Europe dans les cuisines de grands restaurants. Il est revenu au Canada pour mettre sur pied son propre établissement, dans lequel il a choisi de miser sur la simplicité.

On fait juste de la nourriture qui fait du bien, lance-t-il en guise d’explication.

On n’essaie pas de réinventer la roue, on veut tout simplement faire de la nourriture qui rend les gens heureux.

Ian Carswell

Cet état d’esprit l’habite même à la maison, où il doit composer avec l’humeur gustative de ses deux enfants. J’aimerais dire que leur palais est très aventureux, mais parfois les nouilles sans sauce sont ce qui marche le mieux pour eux, dit-il, un sourire dans la voix.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !