•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le projet d’entrepôt de Kruger dans le district de Brompton suscite l’inquiétude

L’immense entrepôt pourrait être construit sur le terrain de l’ancien terrain de golf Prince de Galles.

L’immense entrepôt pourrait être construit sur le terrain de l’ancien terrain de golf Prince de Galles.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le projet d’entrepôt que l’entreprise Kruger envisage de construire dans le district de Brompton, à Sherbrooke, suscite l’inquiétude de nombreux citoyens.

Près d’une centaine d’entre eux se sont déplacés à l’occasion d’une séance d’information citoyenne organisée par l’entreprise mercredi soir.

L’immense entrepôt, qui sera en réalité un centre de distribution, fera plus de 45 000 mètres carrés. Il pourrait être construit sur le terrain de l’ancien terrain de golf Prince de Galles, qui se situe le long du chemin des Écossais.

Un immense projet qui n’est pas vu d’un très bon œil par de nombreux résidents qui habitent non loin de l’ancien terrain de golf. Ils craignent de perdre leur quiétude.

C’est le cas de Charles Durocher, résident du chemin des Écossais, qui dit craindre des problèmes de pollution visuelle et sonore.

Il y aura du bruit 24 heures sur 24. Déjà qu’il y a de nombreux camions qui circulent dans le secteur, a-t-il souligné en prenant la parole lors de la séance d’information.

Il s’est également inquiété de la pollution qu’un tel projet pourrait engendrer dans l’air et dans les nappes phréatiques.

Une inquiétude « généralisée »

De son côté, Thierry Nootens, résident de la rue Peter-McLellan, rue perpendiculaire au chemin des Écossais, avance que le sentiment d’inquiétude des résidents du secteur était « franchement généralisé » pendant la rencontre de mercredi soir.

« Je ne suis pas certain que les gens de Kruger ont réussi à calmer les inquiétudes des riverains. »

— Une citation de  Thierry Nootens, résident de la rue Peter-McLellan

Notamment en ce qui concerne l’augmentation du trafic lourd sur le chemin des Écossais et surtout le bruit que risque d’entraîner la construction de ce très gros centre, continue-t-il.

Certains résidents craignent également une perte de la valeur de leur habitation. Notamment ceux qui sont sur la portion sud du chemin des Écossais, explique Thierry Nootens.

De son côté, l’entreprise Kruger dit avoir à cœur les préoccupations des citoyens, notamment sur l’impact qu’un tel projet pourrait avoir sur leur qualité de vie.

Comme l’a expliqué Jean Majeau, vice-président principal aux affaires corporatives et communications, qui était présent à la rencontre de mercredi soir, l’entrepôt n’est encore qu’au stade de projet, dont la configuration pourrait changer.

D’ailleurs, le premier projet de règlement sera discuté au conseil municipal de lundi prochain, a fait savoir le représentant de l’entreprise.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !