•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éducation : des recommandations axées sur le marché du travail

Des élèves lèvent la main dans une salle de classe.

La ministre de l'Éducation, Adriana LaGrange, assure que cette réforme scolaire sera l'occasion de développer une nouvelle vision de l'éducation dans la province.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le ministère de l’Éducation de l’Alberta a annoncé les grandes lignes de ce qui constituera sa nouvelle réforme scolaire, dont les 26 recommandations faites par le comité de consultation qui porte une attention marquée au développement de carrière et à la préparation des étudiants au marché de l’emploi.

C’est l’occasion pour une nouvelle vision de ce que pourrait être l’éducation dans la province, affirme la ministre de l’Éducation, Adriana LaGrange, dans une entrevue avec CBC.

Cette nouvelle réforme répond, selon elle, au fait que les élèves ne savent souvent pas ce qu’ils veulent faire plus tard.

L’acquisition de compétences et de savoirs qui formeront avec succès l'avenir des étudiants, tout en contribuant d’une manière significative à leur communauté et au monde, fait aussi partie de cette nouvelle vision de l’éducation.

Miser sur le marché du travail

Le rapport du comité de consultation recommande la création d’occasions pour que les employeurs albertains puissent venir offrir leurs savoirs et leurs conseils aux étudiants sur la manière de réussir dans une entreprise.

Une autre des recommandations suggère de permettre aux élèves d’apprendre à l’extérieur des salles de classe en soulignant que l’apprentissage est renforcé lorsqu’il se frotte à un véritable milieu de travail.

Selon la ministre de l’Éducation, posséder des compétences prêtes à être employées à la fin du secondaire est particulièrement important. L’apprentissage de la littératie financière fait d'ailleurs partie des recommandations.

Le rapport indique aussi qu’il serait prudent de réviser le programme Carrière et Vie (CALM) et d'envisager de l’inclure dans l’ensemble du programme des 12 années plutôt que de le cantonner à une classe.

Simplifier le bulletin

Une amélioration des évaluations est aussi envisagée avec cette réforme, ainsi qu’une simplification du bulletin de notes.

Nous avons entendu, même en dehors du comité de consultation, que les parents souhaitent un bulletin plus clair, qu’ils peuvent comprendre et mieux utiliser pour soutenir leurs enfants dans les défis et les succès de l’école, explique la ministre de l’Éducation, Adriana LaGrange.

Parmi les autres mesures recommandées figurent la réintroduction de l’écriture cursive et l’inclusion des perspectives et de l’histoire autochtone, notamment avec l'élaboration d’un programme d’étude en histoire du monde.

La ministre souhaite que, une fois le nouveau programme adopté, il soit revu sur une base régulière afin d’y apporter des améliorations et de s'assurer qu'il reste le plus actuel possible.

Ce sera un document vivant, dit-elle.

Le public est invité à commenter ce projet de réforme grâce à un sondage en ligne, et le Ministère encourage autant les parents que les étudiants et les professeurs, mais aussi toute personne qui s'intéresse à l’éducation à participer à la discussion.

D'après les informations de Lucie Edwardson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Éducation