•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un troisième cas confirmé de coronavirus au Canada

Une passagère porte un masque à son arrivée à l'aéroport de Vancouver.

Une passagère porte un masque à son arrivée à l'aéroport de Vancouver.

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

Radio-Canada

La médecin hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique a annoncé mercredi soir que le Laboratoire national de microbiologie, de Winnipeg, avait confirmé qu'un troisième patient canadien était atteint du coronavirus.

L'homme dans la quarantaine, qui présentait des symptômes du coronavirus après son retour de Chine, était considéré jusque-là comme un cas présumé. Il s'était rendu à Wuhan.

Il est en quarantaine à sa résidence de la région de Vancouver et demeure en contact avec la santé publique, explique la Dre Bonnie Henry, dans une déclaration écrite.

La Dre Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef, et Adrian Dix ministre de la Santé de la Colombie-Britannique, en conférence de presse.

La Dre Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef, et Adrian Dix ministre de la Santé de la Colombie-Britannique

Photo : La Presse canadienne / JONATHAN HAYWARD

La Dre Henry a assuré que le risque de contracter le virus dans la province demeurait faible. Nous prenons toutes les précautions nécessaires pour prévenir la propagation du virus, peut-on lire dans le communiqué.

Deux cas en Ontario

Plus tôt dans la journée, l'Ontario avait annoncé qu'un deuxième cas était confirmé dans la province. Il s'agit d'une Torontoise qui avait elle aussi voyagé à Wuhan, en Chine, avec son mari.

La quinquagénaire est en quarantaine à la maison depuis son retour au Canada, il y a une semaine. Elle se porte bien et est asymptomatique, indiquent les autorités.

Son époux était devenu lundi le premier cas confirmé du Canada.

L'homme, lui aussi dans la cinquantaine, est en isolement dans une chambre à pression négative à l'hôpital Sunnybrook, à Toronto. Il souffre de problèmes respiratoires, mais est dans un état stable, selon la santé publique.

Deux femmes marchent dans le quartier chinois à Toronto en portant un masque.

Le port du masque chirurgical est de plus en plus répandu à Toronto, même si des experts mettent en doute son efficacité pour se protéger du coronavirus.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Par ailleurs, la santé publique ontarienne va désormais effectuer des analyses lorsqu’un patient qui s’est rendu dans la province de Hubei présente des symptômes d’infection au coronavirus.

Auparavant, seuls les patients qui revenaient de la région de Wuhan subissaient le test.

Face aux critiques d'infirmières notamment, le bureau de la santé publique de Toronto a lancé mardi une ligne d'information pour tous les passagers du vol CZ311 de China Southern, à bord duquel le couple malade avait voyagé le 22 janvier dernier.

Moins mortel que le SRAS

Les autorités de la santé publique un peu partout au pays enquêtent sur d'autres cas possibles d'infection chez des voyageurs revenant de la Chine, entre autres au Québec et en Ontario, dans la région d'Ottawa.

De son côté, la ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott, affirme que le risque d'infection demeure « très faible » pour la population.

Les experts conseillent au public de se laver souvent les mains.

Le port du masque chirurgical est d'ailleurs de plus en plus répandu à Toronto, mais plusieurs experts remettent en question son efficacité pour se protéger du coronavirus.

Pour sa part, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) souligne que la plupart des personnes infectées n'ont pas de symptômes graves et que le taux de mortalité du coronavirus 2019-nCoV est d'environ 2 %, comparativement à 10 % pour le SRAS.

La Chine prend des mesures extraordinaires face à un défi extraordinaire, a affirmé le Dr Michael Ryan de l'OMS mercredi, à son retour d'une visite à Pékin pour discuter du coronavirus avec le président chinois Xi Jinping, notamment.

Jusqu'à maintenant, environ 99 % des cas recensés dans le monde sont en Chine. On y rapporte 7700 cas et 170 décès.

Ottawa a établi une ligne d'information sur le coronavirus. Les Canadiens ayant des questions peuvent composer le 1 833 784-4397. Un site web du gouvernement fédéral (Nouvelle fenêtre) contient aussi des renseignements sur la maladie.

Avec les informations de Associated Press

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Société