•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ado tué à L’Île-des-Sœurs : l’accusé échappe à une peine pour adultes

Le corps de l’adolescent a été retrouvé lundi matin dans un secteur boisé de l'arrondissement Verdun.

La victime, un adolescent de 17 ans, a été retrouvée sans vie un lundi matin de novembre 2018 dans un secteur boisé de l'arrondissement Verdun, à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

Radio-Canada

Un adolescent coupable de l'homicide involontaire d’un autre adolescent survenu en novembre 2018 à L’Île-des-Sœurs a échappé à une peine d’adulte et a plutôt été condamné à une peine de trois ans à purger en détention jeunesse.

Au cours d’une audience tenue lundi, le procureur de la Couronne au dossier a déclaré au juge Jacky Roy de la Chambre de la jeunesse que la poursuite avait convenu avec la défense qu’une peine à purger dans un établissement jeunesse s’avérait plus appropriée que dans une prison pour adultes.

Le procureur de la Couronne a entre autres invoqué les aveux de l’accusé et le fait qu’il ait demandé de l’aide et qu'il se dit prêt à suivre une thérapie.

Le principal intéressé, aujourd’hui âgé de 18 ans, était mineur lors du crime. En mai dernier, il a plaidé coupable aux accusations d'homicide involontaire et de complot en vue de commettre un vol qualifié. La Couronne avait alors réclamé qu'il purge une peine pour adultes.

Le juge Jacky Roy l’a finalement condamné à trois ans de détention jeunesse.

La victime, un adolescent de 17 ans, a été retrouvée sans vie un lundi matin de novembre 2018, et ce, à cinq minutes de marche de son domicile, dans un boisé du Domaine Saint-Paul de L'Île-des-Sœurs.

Le jeune homme d'origine marocaine, qui était aux études et travaillait dans des commerces du secteur pour gagner un peu d'argent, aurait été tué d'un coup de couteau porté à l'artère fémorale, selon les résultats de l'autopsie.

Un vol bâclé qui tourne au drame

L’accusé et sa copine, tous deux âgés de 17 ans au moment du meurtre, ont mis au point un stratagème pour voler 30 grammes de marijuana à la victime, une connaissance de l'école. Aucun des jeunes ne peut être identifié parce qu’ils étaient tous mineurs à ce moment.

Le plan consistait à ce que la fille fasse semblant de séduire la victime et de l’attirer dans une zone isolée dans le boisé, où son copain l'attendait caché et prêt à intervenir.

Lorsque l’adolescente est arrivée avec la victime à l’endroit en question, son petit ami l'a attrapé et une bagarre s'en est suivie. Pendant les échanges de coups, son copain a poignardé la victime dans la cuisse avec une arme qui n'a jamais été retrouvée.

L’agresseur et sa copine ont quitté les lieux sans aller chercher de l’aide. La victime a saigné à mort. Son corps a été retrouvé le lendemain matin par un passant.

Les deux suspects ont été arrêtés le 14 novembre relativement à la découverte, deux jours plus tôt, du cadavre de la victime. Ils ont été accusés le même jour de meurtre non prémédité en Chambre de la jeunesse, à Montréal.

La fille a écopé d’une peine de 30 mois en détention jeunesse en mai dernier.

Devenir un meilleur être humain

Me Tiago Murias, l’avocat qui défend l’accusé, a indiqué à CBC News que la Couronne avait abandonné sa requête pour l’imposition d’une peine pour adulte après que le jeune homme eut exprimé des remords et demandé de l'aide psychologique, incluant une thérapie et d'autres programmes offerts aux jeunes délinquants.

L’avocat de la défense a ajouté que son client était soulagé lorsque le juge a accepté la proposition du procureur de la Couronne.

Il cherche à obtenir toute l’aide qu’il peut recevoir, aller à l'école, faire des progrès personnels et devenir un meilleur être humain, a-t-il affirmé.

Tiago Murias a également ajouté que le jeune homme s’est adressé à la famille de la victime en cour lundi, s’excusant pour les souffrances qu'il a causées. Il a ajouté que l’accusé a par surcroît écrit une lettre qui sera remise à la mère de la victime.

Avec les informations de Steve Rukavina de CBC News

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Grand Montréal

Procès et poursuites