•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Recyclage : Québec maintient la collecte et le tri assurés par TIRU

Des ballots de matières recyclables.

À Montréal, les deux centres de tri exploités par TIRU traitent chaque année 160 000 tonnes de matières recyclables.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La collecte et le tri des matières recyclables assurés par le Groupe TIRU sont maintenus provisoirement à Montréal, Châteauguay et Saguenay, a annoncé mardi le gouvernement du Québec.

Les modalités qui permettront à TIRU d'assurer la transition nécessaire jusqu'à ce que de nouveaux opérateurs puissent être trouvés sont toujours en discussion, explique le cabinet du ministre de l'Environnement, précisant qu'il s'agit d'assurer la continuité des services jusqu'à ce qu'une entente définitive puisse être conclue.

Le gouvernement du Québec est déterminé à annoncer très bientôt des solutions structurantes pour l'ensemble de l'industrie de la collecte et de la récupération des matières recyclables.

Benoit Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

Le Groupe TIRU a provoqué la surprise en annonçant la semaine dernière son intention de se retirer du Québec en raison des difficultés de l'industrie du recyclage, notamment la baisse de la demande de certaines matières.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a aussitôt déclaré qu’elle entendait maintenir le traitement des matières recyclables à Montréal avec d’autres entreprises prêtes à prendre la relève.

Des ballots empilés au centre de tri de Montréal.

Des ballots de papier en attente de traitement

Photo : Radio-Canada

L’industrie du recyclage est aux prises avec la décision de la Chine de resserrer ses critères de qualité sur les matières recyclables qu’elle importe, ce qui a mené à une chute de 50 % des prix du papier recyclé sur les marchés internationaux.

Groupe TIRU affirme fonctionner à perte depuis plusieurs mois.

À Montréal, les deux centres de tri exploités par TIRU traitent chaque année 160 000 tonnes de matières recyclables.

La Ville a tenté d'aider l'entreprise en versant 29 millions de dollars pour les opérations de recyclage il y a un an et demi. Elle refuse d’injecter de nouveaux montants pour assurer ce service.

La mairesse Plante s’est tournée vers le gouvernement du Québec et d'autres entreprises pour trouver une solution.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Recyclage

Environnement