•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les premiers répondants reprennent du service dans l'est de La Matapédia

Une ambulance qui circule l'hiver.

Une ambulance qui circule l'hiver (archives)

Photo : Radio-Canada

Catherine Poisson

Le service de premiers répondants, qui était suspendu depuis juin 2018, sera à nouveau offert dans l'est de la MRC de La Matapédia à compter du 2 février.

Le service avait été suspendu en juin 2018 parce que les besoins étaient trop lourds pour les deux premiers répondants volontaires qui étaient en service à cette époque.

Lorsque le service a été fondé, on était en premiers répondants PR-3, ce qui veut dire qu'on répondait sur une moyenne de 220 appels par année. À long terme, les premiers répondants n'étaient plus capables de répondre à tous ces appels qui devenaient plus lourds, explique le directeur du service incendie de la MRC, Ghislain Paradis.

Ghislain Paradis, en uniforme, est assis à une table. Des dossiers sont posés devant lui.

Ghislain Paradis, directeur du service incendie de la MRC de la Matapédia

Photo : Radio-Canada

Or, aujourd'hui les besoins ne sont plus aussi grands dans l'est de la MRC, qui comprend les municipalités de Causapscal, d'Albertville, de Sainte-Marguerite, de Sainte-Florence et de Routhierville.

Présentement à Causapscal, il y a une couverture qui est bien mieux qu'il y a 5-6 ans, lorsqu'on a implanté les PR-3. Il n'y avait pas d'ambulances pratiquement, alors que présentement il y a des équipes de garde à Causapscal, ce qui change la donne, souligne M. Paradis.

La MRC a donc recruté huit premiers répondants volontaires qui ont reçu la semaine dernière la formation PR-1 de 12 heures.

Les PR-1 vont répondre uniquement à des arrêts cardiorespiratoires ou des allergies sévères. On va passer de 220 appels en moyenne à environ 10 à 15 appels par année.

Ghislain Paradis, directeur du service incendie de la MRC de La Matapédia

Avec la formation PR-3, les premiers répondants répondaient également aux appels concernant les traumas et les personnes malades.

M. Paradis indique par ailleurs que le service est toujours en recrutement. Il estime qu'un total de 15 premiers répondants volontaires serait l'idéal pour répondre aux besoins du secteur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Services aux citoyens