•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CISSS de l'Outaouais prêt à d'éventuels cas de coronavirus

Les deux femmes posent pour une photo devant le logo du CISSS.

Marie-Ève Cloutier (à gauche) est la directrice des soins infirmiers du CISSS de l'Outaouais. La Dre Christelle Kom Mogto est médecin-conseil en santé publique.

Photo : Radio-Canada / Laurie Trudel

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l'Outaouais s'est dit prêt, mardi, à recevoir d'éventuels patients infectés par le coronavirus, tout en précisant que les risques de contamination dans la région sont faibles.

Le CISSS de l'Outaouais a précisé — par la voix de la Dre Christelle Kom Mogto, médecin-conseil en santé publique — avoir mis en place un système de surveillance à deux volets, clinique et épidémiologique (qui est un volet d’exposition).

Pour ce qui est du volet clinique, on s’assure que seules les personnes qui développent des symptômes qui sont compatibles dans l’état de connaissance [...] c'est-à-dire qui font de la fièvre, tousse ou ont des difficultés respiratoires, rentrent dans la définition de cas, a-t-elle expliqué.

Et pour ce qui est du volet épidémiologique, on s’assure vraiment de détecter et de dépister les personnes qui sont allées en voyage à Wuhan, donc les personnes qui sont de retour de voyage de Wuhan, et ce, dans les 14 derniers jours, a poursuivi la médecin.

Une cellule de crise est aussi en place depuis une semaine. Les professionnels de la santé ont été informés des mesures à prendre pour dépister et traiter un éventuel patient. À l'urgence, un outil de triage au niveau de toute la province a été mis en place également.

La médecin-conseil a confirmé qu'il n'y a aucun cas de coronavirus dans la région à l'heure actuelle et que les risques de contamination sont faibles au pays.

Pour sa part, Marie-Ève Cloutier, directrice des soins infirmiers du CISSS de l'Outaouais, a assuré que son agence serait en mesure de placer en isolement minimalement 50 patients ou encore plus que ça.

Nous, on se prépare comme s’il y avait une situation exceptionnelle qui pouvait arriver.

Marie-Ève Cloutier, directrice des soins infirmiers du CISSS de l'Outaouais

Elle conseille à toute personne qui aurait des symptômes correspondant à ceux du coronavirus de demander conseil à un professionnel de la santé. Enfin, le CISSS de l'Outaouais dit être en communication étroite avec les autorités de santé publique au Québec.

Éviter tout voyage dans la province du Hubei

Affaires mondiales Canada demande aux Canadiens d'éviter tout voyage dans la province du Hubei, y compris dans les villes de Wuhan, de Huanggang et d’Ezhou, en raison de l'imposition de sévères restrictions de voyage visant à limiter la propagation d’un nouveau coronavirus.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé l'envoi en Chine « dès que possible » d'experts internationaux, afin de mettre en commun les connaissances sur le nouveau coronavirus pour apporter une « réponse mondiale » à l'épidémie de pneumonie virale, qui a déjà fait plus de 100 morts dans ce pays.

Symptômes du nouveau coronavirus

Actuellement, seules les personnes qui tombent malades dans les 14 jours après avoir visité Wuhan, en Chine ou avoir été en contact étroit avec une personne souffrant d'une maladie respiratoire qui s'est rendue à Wuhan dans les 14 jours précédant le début de leur maladie est considérée à risque de nouvelle infection par un coronavirus. Les symptômes courants de l'infection sont la fièvre, la toux et des symptômes respiratoires tels que l'essoufflement et les difficultés respiratoires.

Source : Santé publique Ottawa

Avec les informations de Laurie Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Santé publique