•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Reprise de pourparlers avec les enseignants de l’élémentaire

Des grévistes brandissent des pancartes.

Les enseignants de l’élémentaire vont débrayer dans différentes régions tout au long de la semaine.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les représentants de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario (FEEO) seront de retour à la table de négociations mercredi, à la demande de la médiatrice.

Le ministre Stephen Lecce en conférence de presse.

Le ministre de l'Éducation Stephen Lecce

Photo : Radio-Canada

Dans une déclaration écrite, le ministre de l’Éducation Stephen Lecce a dit qu’il a hâte d’en arriver à une entente négociée qui mettra fin à l’escalade des moyens de pression du syndicat qui font du tort à tant d'élèves.

Nous espérons que le syndicat fera des propositions réalistes qui accordent plus d’importance au succès des élèves qu’à la rémunération.

Le ministre de l’Éducation Stephen Lecce

De son côté, le syndicat précise qu’il s’agit de discussions exploratoires.

Le portrait d'un homme derrière un lutrin.

Sam Hammond, président de la FEEO

Photo : Radio-Canada / Grant Linton/CBC News

Le président Sam Hammond est catégorique. Les négociateurs du gouvernement Ford, insiste-t-il, doivent être prêts à discuter de plusieurs sujets, comme l’annulation des compressions à venir, le soutien accru aux élèves qui ont des besoins spéciaux, le maintien du modèle actuel de l’enseignante et de l’éducatrice en classe.

La Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario représente 83 000 enseignants et professionnels de l’éducation du système public anglais.

Des grèves tournantes doivent avoir lieu la semaine prochaine dans plusieurs régions. Un débrayage de l’ensemble des membres est aussi prévu le jeudi 6 février.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Éducation